Santé Travail de nuit

5 conseils pour tenir le coup face au dérèglement

Publié le lundi 22 août 2016, par Leader

Les conséquences du travail de nuit sur la santé sont bien réelles. Fatigue chronique, stress, sans compter les difficultés à trouver un rythme qui nous convient et à se créer une petite routine. Alors si vous passez entre les mailles du filet, et que vous êtes un travailleur "exceptionnel" de nuit, voici quelques conseils pour prendre en main la situation :

1. Se constituer un super environnement de sommeil
Evidemment, travail de nuit rime avec sommeil complètement déréglé. Comment s’endormir à l’heure où tout le monde prend le métro en courant ? Comment avoir un sommeil profond alors que le soleil qui brille passe à travers vos volets ? Il est essentiel de s’occuper de sa chambre afin qu’elle soit un vrai havre de paix à n’importe quelle heure.
Pour commencer, vous pouvez travailler sur la luminosité de la pièce : pourquoi pas des rideaux qui assurent le noir total, et, dans d’autres pièces comme la salle de bain, des lampes qui éclairent un peu moins, histoire d’avoir l’impression qu’il fait nuit. Il faut éviter d’utiliser sa chambre pour d’autres activités que celle de dormir, éteindre son téléphone, par exemple.

2. Ne pas consommer de produits stimulants
Boire du café toute la nuit va peut-être vous maintenir en éveil au travail. Comme les autres boissons énergisantes, gardez le café pour démarrer votre "journée ».

3. Se (re)constituer une routine
Ce n’est pas parce que les horaires de nuit sont inhabituels que le temps de sommeil doit être sacrifié. Même la journée, il faut avoir son quota d’heures de sommeil. Créez-vous un rituel, ou calquez celui que vous avez lorsque vous êtes de journée : changez-vous les idées avec un bon roman, prenez un bain chaud, écoutez de la musique calme.
C’est peut-être aussi le moment de se lancer dans une activité physique, qui ne pourra qu’améliorer votre rythme de vie.

4. Faire attention à son régime alimentaire
"Les problèmes digestifs sont fréquents chez les travailleurs sans horaires fixes, en raison de la perturbation de l’horloge interne et d’un mauvais régime", indique ‘’Health and Safety Executive’’, qui donne les astuces suivantes :
• les repas légers et snacks vont moins affecter votre vigilance que les repas consistants
• il est de bon ton de choisir des produits faciles à digérer (pâtes, riz, pain, salade, fruits et légumes...)
• et bien sûr d’éviter les produits trop gras et/ou épicés, ainsi que les sucreries
• boire beaucoup d’eau (mais pas juste avant de se coucher !)

5. Se décaler des autres
Et oui... Si vous n’habitez pas seul, vous allez être confronté à un problème de taille : la cohabitation. Si vous partagez votre chambre avec quelqu’un qui risque d’interrompre votre sommeil et si vous avez la chance d’avoir une chambre d’ami, il serait peut-être judicieux de l’utiliser. Sinon, pourquoi ne pas acheter un masque de sommeil et porter des bouchons d’oreille ?
Et pour les "smartphone-addict", prévenez vos proches à l’avance : vous devez être injoignable la journée !

Texte de Marine Le Breton