Justice

Algérie/ Le journaliste Khaled Drareni écope de deux ans de prison en appel

Publié le mardi 15 septembre 2020, par Leader

Pour "incitation à attroupement non armé" et "atteinte à l’unité nationale", le journaliste algérien Khaled Drareni incarcéré depuis le 29 mars dernier, reste en prison car la Cour d’Alger l’a condamné en appel mardi 15 septembre à deux ans de prison ferme.

Khaled Drareni avait été condamné le 10 août dernier à trois ans d’emprisonnement pour "incitation à attroupement non armé" et "atteinte à l’unité nationale

Agé de 40 ans, il a été arrêté après avoir couvert le 7 mars à Alger une manifestation d’étudiants. Il est aussi accusé d’avoir critiqué sur Facebook "la corruption et l’argent" du système politique et d’avoir publié le communiqué d’une coalition de partis politiques en faveur d’une grève générale, selon RSF.