Santé Togo/Société/Santé

Amélioration des Soins Palliatif Pour au cœur d’une rencontre à l’UL

Publié le jeudi 31 janvier 2019, par Yiago Nazzarrio

Améliorer la prise en charge de la douleur des enfants atteints d’affections potentiellement mortelles et favoriser l’échange de pratiques et d’expertises pour l’intégration et l’accessibilité des Soins Palliatifs Pour (SPP) à l’international, c’est le cheval de bataille de l’organisation non gouvernementale Médecins du Monde Suisse (MdM).

Pour des besoins en gestion de la douleur et la prise en charge palliative des enfants atteints d’affections potentiellement mortelles au Togo, une collaboration est née depuis quelques années entre les MdM-Suisse et le ministère de la santé.

Pour le Prof MdM-Suisse, selon l’OMS, << Dans 98% des pays du Sud, les enfants n’ont accès à aucun SPP >>.

Ainsi, une rencontre d’échanges a eu lieu ce mardi 29 janvier à l’Université de Lomé entre les différents acteurs impliqués dans le projet des SPP entre autres les chefs divisions de la surveillance des Maladies Non Transmissibles, les coordonnateurs MdM-Suisse et autres, suivie du lancement de la 2ème phase du projet des SPP pour les populations vulnérables.

<< Pour atténuer les douleurs, il faut certains médicaments dont la morphine, ce qui est rare chez nous, donc ce projet va nous aider à trouver une solution à ce manquement pour le bonheur des populations vulnérables >>, a laissé entendre le Professeur Mofou BELO, Chef de Division de la surveillance des Maladies Non Transmissibles (MNT).

La morphine est un médicament extrait de l’opium capable de calmer les douleurs intenses et provoquer l’endormissement.

Cette rencontre a aussi permis de renforcer la connaissance des autorités administratives et de la population ainsi que les journalistes sur l’importance des SPP.

Ce projet dans ses différents axes va permettre entre autres, des formations reconnues et diplômantes aux professionnels de santé et favoriser l’échange de pratiques entre le Togo et les autres pays cibles du projet ; renforcer les équipes projets du Togo afin d’améliorer la prise en charge des enfants atteints d’affections chroniques et de leur famille.

KPOWOADAN Yao