Economie

Bons Covid-19/ Une levée de fonds sans le Togo

Publié le lundi 2 novembre 2020, par Leader

Cinq pays de l’Union économique et monétaire ouest africain (UEMOA), à l’exception du Togo, du Burkina Faso et de la Guinée-Bissau, se sont inscrits pour une levée globale de 671, 13 milliards de franc CFA sur le marché régional dans le cadre de la troisième phase des émissions de Bons COVID-19. Une information rendue publique le lundi 26 octobre par l’agence UEMOA-Titres.

Une phase qui apporte un aménagement important avec la maturité des titres qui passe à un mois contre trois mois au cours des deux premières phases. Ce premier calendrier couvre la période du 27 octobre au 10 novembre 2020. Le Sénégal qui sollicite 103,13 milliards de franc CFA, devrait démarrer l’opération, puis va suivre la Côte d’Ivoire le 2 novembre prochain à la fin de l’élection du 31 octobre 2020 avec une ambition de 200 milliards de franc CFA. La locomotive de la région (la Côte d’Ivoire) sera de nouveau sur le marché dans le cadre de la phase 3 des Bons covid-19 pour tenter de lever 100 milliards franc CFA, quelques jours après, soit le 10 novembre prochain. Le Mali, le Bénin et le Niger, pour leur part vont solliciter respectivement 25 milliards de franc CFA, 133 milliards de franc CFA et 110 milliards de franc CFA les 3, 4 et 11 novembre 2020. À noter que la deuxième phase a permis aux Etats de l’UEMOA de lever 831 milliards de franc CFA entre le 28 juillet et le 13 août 2020, contre 1 200 milliards de franc CFA du 27 avril au 14 mai 2020.