Politique

Burkina Faso : La sécurité au centre de la présidentielle

Publié le jeudi 19 novembre 2020, par Leader

Le Burkina Faso est en proie à des attaques répétées des terroristes depuis quelques années, ce qui amène les autorités en charge de la sécurité du pays à mener un combat asymétrique contre ces terroristes considérés comme "les forces du mal".

En pleine campagne pour la présidentielle du 22 novembre 2020, l’enjeu sécuritaire est au centre des attentions et plusieurs candidats en font leur sujet de campagne, attaquant même le Président Kaboré sur ce sujet.

Son principal adversaire, Zéphirin Diabré, chef de file de l’opposition l’épingle dans ses différentes sorties en lui infligeant des notes médiocres.

Le 11 novembre, 14 soldats ont été tués dans une embuscade à Tin Akoff, proche de la frontière nigérienne.

Fin 2019, le pouvoir avait voulu armer et recruter des civils (les Volontaires pour la défense de la patrie, VDP), pour aider les forces de sécurité dans la lutte anti-terroriste. Mais, les exactions des terroristes souvent mêlées aux conflits intercommunautaires, ont fait plus de 1 200 morts dans le pays majoritairement des civils et un million de déplacés depuis 2015.