Environnement

CEDEAO/ 7 milliards FCFA de la BOAD en faveur de l’Agriculture Climato-intelligente en Afrique de l’Ouest

Publié le mercredi 10 janvier 2018, par Leader

Un atelier de validation de "la proposition complète et du cadre de gestion environnementale et sociale du projet de promotion de l’agriculture climato-intelligente en Afrique de l’Ouest ", tenu ce mardi 09 janvier 2018 à Lomé a réuni les Autorités Nationales Désignées (AND) de cinq pays à savoir :le Bénin, le Burkina-Faso, le Ghana, le Niger et le Togo.

Les travaux dudit atelier vont permettre de peaufiner et finaliser les documents du fonds d’adaptation mise en oeuvre par la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD),sous forme de don en faveur du Projet Régional de Promotion d’une Agriculture climato-intelligente en Afrique de l’Ouest.

Ledit projet en cohérence avec le Plan Stratégique et la Stratégie Environnement et Climat 2015-2019 de la BOAD, vise à réduire la vulnérabilité aux risques climatiques des agriculteurs et des pasteurs à travers une mise à l’échelle des meilleures pratiques dans le domaine de la gestion des sols, de l’eau, de la transhumance ainsi que des services climatologiques.
Il est un choix fait depuis juin 2015 à Bamako (Mali) par les chefs d’Etats de la Communauté Economique Des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et de l’Union Economique Monetaire Ouest Africaine (UEMOA).

André JOHSON, ministre de l’environnement et des ressources forestières a laissé entendre :" Nous remercions la BOAD pour son appui constant. Ce projet parmi tant d’autres vient rehausser les efforts pour le développement et le mieux-être ".

Ce projet de promotion de l’agriculture climato-intelligente en Afrique de l’Ouest devrait permettre de renforcer les capacités des acteurs nationaux et régionaux en vue d’un meilleur accès aux informations agro-météorologiques, apporter une assistance technique aux groupements de producteurs pour la mise en oeuvre de sous-projets ayant un coût efficace avéré et aussi, réaliser des ouvrages de maitrise de l’eau et de gestion des pâturages.

Pour KONLANI Konfitim, Expert en sécurité à l’Agence Régionale pour l’Agriculture et l’Alimentation (ARAA), :" C’est nécessaire et judicieux d’apporter des solutions aux questions environnementales et agricoles, d’où l’importance de ce projet ".

Le développement rural et la promotion de l’agriculture sont au coeur des opérations de la BOAD. Au cours des deux derniers années, le Conseil d’Administration a approuvé une dizaine de projets d’aménagements hydroagricoles et de mobilisation des eaux de surface pour plus de 80 milliards FCFA, dont un projet co-financé à hauteur de 10 milliards FCFA en faveur du Niger et un don de 5 milliards FCFA du Fonds d’Adaptation.
En outre, 5milliards ont été mobilisés auprès du même fonds en faveur du projet de promotion de l’Agriculture climato-intelligente en Guinée Bissau.
Un autre montant en instruction active en faveur du Togo.

KPOWOADAN Yao