Santé

Covid-19/ Une fois infecté, l’exposition à l’air ambiant augmenterait la mortalité

Publié le mardi 27 octobre 2020, par Leader

Selon une étude parue dans la revue spécialisée Cardiovascular Research, le risque de mourir après une infection au nouveau coronavirus pourrait augmenter d’environ 15% dans le monde en cas d’exposition à long terme à la pollution de l’air ambiant.

Cette étude qui évalue dans quelle proportion la pollution atmosphérique pourrait influer sur la mortalité précise que cette proportion serait d’environ 19% en Europe, de 17% en Amérique du Nord et d’environ 27% en Asie de l’Est.