Santé Eradication de la dracunculose

Deuxième revue des programmes nationaux

Publié le jeudi 2 juin 2016, par Leader

De 1998 à 2015, 40 pays de notre région ont été certifiés « libre de transmission de la dracunculose ». Aussi, dans la lettre du directeur général de l’OMS annonçant aux pays la certification de l’éradication de la dracunculose, il leur a été recommandé de poursuivre les activités de surveillance de dracunculose jusqu’à son éradication globale. C’est dans ce sens qu’une rencontre s’est tenue ce mercredi 01 juin 2016 à l’hôtel Sancta Maria à Lomé .
Cette rencontre de trois jours initiée par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a pour objectif d’examiner , pays par pays, les activités de post-certification menées en 2014-2015, identifié, pays par pays, les contraintes rencontrées dans la mise en œuvre de la surveillance intégrée de la dracunculose et les opportunités pour l’améliorer, et formuler des recommandations spécifiques , en vue de renforcer les activités de surveillance post-certification de la dracunculose.
Le professeur Moustafa MIJIYAWA, ministre de la santé et de la protection social ,dans son discours d’ouverture, a salué la tenue de cette réunion et a souligné qu’il ne doutait pas un seul instant de la capacité des participants « en tant qu’acteurs imbibés des concepts épidémiologiques , à interpréter avec lucidité les données statistiques.. »
Notons que cette deuxième réunion a vu la participation des délégations venues du Benin, du Burkina Faso , du Cameroun, de la Centrafrique, de la Cote d’Ivoire , du Ghana, de la Mauritanie , du Niger, du Nigeria, de l’Ouganda, du Sénégal et du Togo. Elle bénéficie de l’encadrement technique des experts et personnes ressources du siège et de l’équipe d’appui inter pays de l’OMS pour l’Afrique de l’ouest.