Economie

Dialogue de haut niveau sur la chaîne de valeurs des ressources naturelles dans la région CEDEAO

Publié le vendredi 1er décembre 2017, par Leader

Le Centre africain des ressources naturelles (CARN) de la Banque africaine de développement organise le 6 décembre prochain à Accra au Ghana un atelier sur les politiques de la chaîne de valeurs de ressources naturelles comme le minerai de fer, les diamants, le gaz naturel et le tilapia (une espèce piscicole). Objectif de ce dialogue de haut niveau : renforcer la capacité des pays africains à concevoir et mettre en œuvre des politiques efficaces en aval pour renforcer l’ajout de valeur et la capacité des gouvernements à négocier avec les investisseurs.

L’étalier sera ouvert en présence du ministre des Terres et des Ressources naturelles du Ghana, John Peter Amewu. Seront également présents des membres du gouvernementaux, représentants d’entreprises du secteur privé, des universitaires et des organisations de la société civile des pays membres de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), pour débattre des chaînes de valeurs dans les secteurs du gaz, du minerai de fer, des diamants et de la pisciculture.

L’Afrique est dotée de ressources naturelles renouvelables et non renouvelables. Ces ressources extractives offrent une opportunité unique de stimuler la croissance économique, de promouvoir la diversification économique et de créer des emplois.

Cependant, en raison notamment du faible développement des chaînes de valeurs des ressources extractives, les pays africains ont des difficultés à transformer leur richesse en ressources en croissance durable. Par exemple, alors que près de 52 % des diamants dans le monde proviennent d’Afrique, le continent demeure en aval un acteur des plus modestes : n’y est polie que 10 % environ de la production mondiale en valeur. Ce qui a incité le Centre africain des ressources naturelles à commander une série d’études pour fournir aux décideurs africains les informations dont ils ont besoin pour trouver le juste équilibre entre la maximisation des revenus tirés des ressources naturelles et leur intégration dans les économies nationales.

Les médias sont les bienvenus à la cérémonie d’ouverture de l’atelier. Modibo Traoré, responsable du Centre africain des ressources naturelles, sera disponible pour répondre aux questions. Le programme de l’atelier est joint pour information.