Justice

Ethiopie/ 76 officiers de l’Armée épinglés par un mandat d’arrêt

Publié le vendredi 20 novembre 2020, par Leader

Pour des crimes présumés de trahison, de corruption et de graves violations des droits de l’homme, un mandat d’arrêt de la police fédérale éthiopienne vise 76 officiers militaires, dont des généraux de l’armée, selon un communiqué en date du 19 novembre 2020.
Les responsables du Front de libération du peuple du Tigré (TPLF) et des officiers supérieurs sont accusés d’avoir commis une trahison en attaquant la division de commandement nord de la force de défense nationale et en massacrant ses membres. De même, ils sont accusés pour incitation à plusieurs violences et troubles ethniques et religieux qui ont abouti au massacre et à de graves blessures sur des personnes innocentes, ainsi que la destruction de biens.