Médias

Guy Lorenzo à l’ombre du retrait de l’accréditation d’Emmanuelle Sodji

Publié le mercredi 20 septembre 2017, par Leader

Même si la journaliste et correspondante de TV5 Monde et de France 24 au Togo, Emmanuelle Sodji, a réussi à convaincre la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC) pour annuler la décision relative au retrait de son accréditation, elle aura également à faire face au ministre de la Communication, Guy Madjé Lorenzo (photo), qui a joué un rôle très déterminant en faveur dudit retrait.
Tout a commencé par la convocation des journalistes et correspondants des chaînes étrangères au Togo par la HAAC après que ceux-ci ont couvert les manifestations synchronisées du 19 août dernier organisées par le Parti National Panafricain (PNP). L’instance de régulation des médias a exprimé ses inquiétudes quant aux couvertures médiatiques qu’elle juge déséquilibrées des manifestations par les journalistes convoqués.
Et comme cela ne suffisait pas, il fallait passer à la vitesse supérieure pour anéantir les plus virulents surtout qu’ils continuent sans relâche de couvrir les autres manifestations avec autant de professionnalisme. Parmi eux, Emmanuelle Sodji de TV5 Monde et France 24. D’où les interventions tous azimuts du ministre de la Communication et l’envoi des courriers à qui de droit.
La Lettre du Continent N°760 du 13 septembre 2017 révèle que « le ministre de la communication, de la culture, des sports et de la formation civique (prière de ne pas rire !), Guy Madjé Lorenzo, a adressé une lettre comminatoire à Denise Epoté, directrice Afrique de la chaîne francophone, pour critiquer la couverture des récentes manifestations de l’opposition dans le pays ». « Nous ne souhaitons pas que nos excellentes relations soient remises en cause par les faits d’une personne qui confond journalisme et militantisme ».
A un moment donné, il fallait purement et simplement assener le coup fatal. Pour ce faire, le ministre a « adressé un nouveau courrier au directeur de l’information de TV5 Monde, André Crettenand, annonçant le retrait de l’accréditation d’Emmanuelle Sodji » ; des informations fournies par La Lettre du Continent qui se révèlent avérées au regard des faits sur le terrain.