Droits de l’homme

L’ASVITTO contre les tueurs de commerçants de carburant illicite

Publié le lundi 10 avril 2017, par Leader

Lors de sa sortie médiatique de ce 10 avril 2017, l’Association des Victimes de Torture au Togo (ASVITTO) dénonce avec véhémence les maltraitances exercées sur les commerçants de carburant illicite. Cette réaction fait suite de l’intervention des "forces de l’ordre et de sécurité qui se sont encore illustrées négativement lors d’une opération ‘’Entonnoir 2’’ à Dapaong le dimanche 09 Avril 2017 faisant au moins un (1) blessé et six (6) personnes arrêtées."
Pour l’association, "cette Opération ‘’Entonnoir 2’’ qui devrait avoir pour mission de privilégier la protection et l’intégrité de la dignité des citoyens s’est transformée en opérations d’incivilités notoires caractérisées par des actes de barbarie entre autres l’usage d’armes à feu, les bastonnades, les violations de domiciles, la chasse à l’homme et par des comportements inouïs et abjects entrainant des conséquences affreuses et horribles dont les victimes sont souvent les populations civiles et quelques rares fois certains éléments des forces assignées à l’opération."
Dans une brève rétrospective, elle est revenue sur les bavures orchestrées lors de l’exécution de cette opération dans la préfecture de Bassar (400km au nord-ouest de Lomé) en 2014 qui a fait des morts et blessés par balles.
Il en est de même dans les autres contrées du pays notamment à Lomé, Kara, Kanté, etc.
Selon l’ASVITTO, les personnes décédées suite à l’intervention des forces de l’ordre et de sécurité laissent souvent derrière elles des veuves et des orphelins.
Fort de ce qui précède, elle "convie les Directeurs généraux de la Police, de la Gendarmerie et des Douanes à prendre des mesures importantes pour revoir l’application actuellement faite de l’opération ‘’Entonnoir 2’’ en vue d’une protection efficace des citoyens."