Santé

La Couverture Sanitaire Universelle doit toucher les ASC

Publié le vendredi 20 septembre 2019, par Leader

Dans de nombreux pays à faible revenu ou intermédiaire, les communautés vulnérables et démunies font face à de nombreux obstacles en matière de soins de santé, laquelle santé est compromise par l’insuffisance des moyens de transport, l’accès à l’eau potable et surtout la qualité des soins de santé.
Dans le souci de surmonter ces défis en Afrique subsaharienne en général et en Afrique de l’Ouest francophone en particulier, les pays ont fait recours aux Agents de Santé Communautaire (ASC) dans le but d’améliorer l’accès aux soins de santé.

Ainsi, dans son rôle d’aider les pays à atteindre leurs objectifs en matière de la Couverture Sanitaire Universelle (CSU), le Gouvernement américain, à travers l’USAID, a organisé un atelier régional sur la santé communautaire, avec l’assistance technique du projet USAID Health Policy Plus (HP+) en collaboration avec l’Organisation Ouest Africaine de la Santé (OOAS), UNFPA, l’OMS et l’unité de coordination du Partenariat de Ouagadougou (UCPO).

Cette rencontre qui s’est tenu du 17 au 19 septembre 2019 sous le thème "Accélérer la couverture sanitaire universelle : Les agents de santé communautaires, un maillon", a permis aux participants issus de neuf pays francophones de l’Afrique de l’Ouest, d’échanger sur les défis et les modèles de financement des Agents de Santé Communautaire et surtout, sur des questions politiques et réglementaires dans le cadre de la couverture sanitaire universelle.

"L’implication des communautés à travers les Agents de Santé Communautaire dans la mise en oeuvre de nos programmes de santé n’est plus à démontrer", a laissé entendre Midamégbé Akakpo, Directrice de Cabinet, représentant le Ministre de la Santé et de l’Hygiene Publique.

Avec l’appui de l’USAID, le Togo, dans son engagement à assurer à ses populations la CSU, est le premier pays à avoir accepté depuis 2011 que les agents de santé communautaire administrent les injectables à la population sous la supervision des responsables de formations sanitaires de leur zone. Onze (11) districts ont été concernés en tant que pilotes.
Tout de même, aucun pays n’a réussi à élargir cette action à l’échelle nationale jusqu’à ce jour.

"Nous souhaitons accélérer l’implication des agents de santé communautaire pour atteindre la Couverture Sanitaire Universelle", a indiqué Dr Rabelahasa Eléonore, Conseillère en renforcement des systèmes et politique USAID Afrique de l’Ouest.

Cette rencontre de Lomé est une occasion pour les pays présents de s’enquérir de la belle et courageuse expérience du Togo, premier pays de la région à être lancé dans cette expérience d’administration des injectables contraceptifs aux villageois.

Charles Yao K