Droits de l’homme

La Fondation Merck célèbre la Journée Internationale de la Femme à travers sa campagne « Merck Plus Qu’une Mère »

Publié le mardi 10 mars 2020, par Leader

La Fondation Merck, la branche philanthropique de Merck Allemagne, célèbre la Journée Internationale de la Femme (JIF) sur le thème Chacun Pour l’Egalité à travers sa campagne « Merck Plus Qu’une Mère ». Pour marquer la JIF cette année, la Fondation Merck a également lancé le programme « Éduquer Linda » pour autonomiser les filles grâce à l’éducation.

Dr. Rasha Kelej, CEO of Merck Foundation and President, Merck More Than a Mother, a expliqué : « Nous, à la Fondation Merck, célébrons la Journée de la Femme chaque jour ! La Fondation Merck a autonomisé les femmes et les filles grâce à ses programmes et initiatives. L’une de nos principales campagnes est ‘Merck Plus Qu’une Mère’, qui est un mouvement fort qui vise à autonomiser les femmes infertiles à travers l’accès à l’information, à l’éducation et au changement de mentalité. »

Dans de nombreuses cultures en Afrique, l’infertilité est une énorme stigmatisation et les femmes en sont les seules responsables. Les femmes sont victimes de discrimination, de violence et de maltraitance en raison de leur incapacité à porter des enfants, bien que 50% des cas d’infertilité soient dus à l’infertilité masculine. Par conséquent, il y a un énorme besoin de créer un changement de culture pour respecter les femmes qu’elles soient mères ou non, encourager les hommes à parler de leur infertilité et soutenir leurs femmes pendant le parcours de traitement.

« Nous sommes fiers de nous être associés à 18 Premières Dames Africaines qui sont devenues les Ambassadrices de notre campagne unique et historique « Merck Plus Qu’une Mère » pour autonomiser les femmes infertiles et éliminer la stigmatisation autour de l’infertilité dans leurs pays et à travers l’Afrique », a ajouté le Dr. Rasha Kelej.

De plus, la Fondation Merck a mobilisé et travaillé en étroite collaboration avec les Ministères de la Santé, du Genre, de l’Information et de l’Éducation, des Médias, de l’Art, de la Mode, des chefs communautaires et des scientifiques pour autonomiser les femmes infertiles et sans enfant et briser la stigmatisation liée à l’infertilité.

La Fondation Merck a travaillé avec des chanteurs, cinéastes, partenaires des médias et créateurs de mode locaux pour être en mesure de sensibiliser et de briser la stigmatisation liée à l’infertilité. Grâce à ces initiatives, la Fondation Merck souhaite sensibiliser nos communautés que les femmes sont plus que les mères et les hommes plus que les pères. De plus, il faut à la fois un homme et une femme pour avoir un enfant.

La Fondation Merck a produit et lancé plus de 20 chansons avec des chanteurs célèbres du Burundi, du Ghana, du Rwanda, du Kenya, de la Sierra Leone, de la Zambie et de la Gambie pour sensibiliser sur l’infertilité masculine et pour briser la stigmatisation autour de l’infertilité en Afrique.

Le Dr Rasha Kelej a souligné : « C’est un honneur pour nous d’avoir la Première Dame du Burundi, S.E. DENISE NKURUNZIZA et le Président du Libéria, S.E. George Weah fait leurs propres chansons pour notre campagne. Cela montre leur engagement envers notre campagne et en dit long sur notre travail pour autonomiser les femmes sans enfant ».

La Fondation Merck a également lancé les contes des enfants dans les pays africains. L’histoire a été adaptée et lancée dans l’école élémentaire de nombreux pays africains. Le livre d’histoires met l’accent sur les valeurs familiales fortes de l’amour et du respect dès le plus jeune âge, qui refléteront à l’élimination de la stigmatisation de l’infertilité et de la violence domestique à l’égard des femmes qui en résultera à l’avenir.

En outre, la Fondation Merck a lancé « Éduquer Linda » en 2019 pour aider les jeunes filles sans privilèges mais brillantes à poursuivre leurs études.

Le Dr Rasha Kelej a expliqué : « L’esprit du projet est de donner à ces filles la possibilité de poursuivre leurs rêves et de réaliser leur potentiel grâce à l’accès à l’éducation. Il a été constaté que de nombreuses filles abandonnent l’école faute de nécessités de base telles que les frais de scolarité et l’uniforme. La Fondation Merck soutient l’éducation de certaines des filles les plus brillantes en offrant des bourses et des subventions pouvant couvrir les frais de scolarité, les uniformes scolaires et d’autres éléments essentiels, notamment des cahiers, des stylos et des boites académiques et mathématiques, afin qu’elles puissent atteindre leur potentiel et poursuivre leurs rêves. »

Le programme Éduquer Linda contribuera à l’avenir de ces filles dans le cadre de la campagne « Merck Plus Qu’une Mère » en Afrique.

"C’est ainsi que nous célébrons chaque jour la Journée de la Femme. L’autonomisation des femmes et des jeunes fait partie de l’ADN de la Fondation Merck ! » a conclu le Dr. Rasha Kelej.