Culture L’art pour pacifier le monde

La galerie Anidosse en union étroite avec les artistes

Publié le vendredi 7 avril 2017, par Leader

Constituer, via la paix, une collection d’œuvres d’arts appelant à la lutte contre le changement climatique et la protection de l’environnement, à la cohésion sociale, à la non-violence, tels sont entre autres les objectifs assignés à la « Culture de la Paix », une exposition collective d’œuvres d’arts de 7 artistes sous l’égide de la galerie Anidosse du 7 avril au 2 mai à Onomo Hôtel à Lomé.
Le lancement officiel de cette exposition couplé de vernissage qui a eu lieu ce jeudi présente deux styles artistiques en l’occurrence l’art abstrait et l’art figuratif.
A travers les arts exposés, les artistes dénoncent les violences faites à la nature et aux hommes et promeuvent les bons comportements. C’est donc une initiative qui permet leur meilleure visibilité et le renforcement de leurs capacités à la notion de protection de l’environnement.
Pour Mme Kadanga Ataféinam (photo), directrice de la galerie Anidosse, « cette exposition permet à chaque artiste du club Anidosse de créer des œuvres ‘’prémices’’ pour montrer sa vocation sacerdotale de la non-violence et son engagement artistique dans la pacification du monde. »
Les 7 artistes membres du Réseau international des artistes des arts visuels (Ria-Av) qui participent à l’exposition ont produit 28 tableaux de peinture sur toile, 3 sculptures sur pierre d’Albâtre, 5 sculptures sur bois, 6 statues géantes de modelage en papier mâché et 2 sculptures en plâtre.
« Entre nous, nous disons souvent : moi je viens de telle ethnie, l’autre vient de telle autre ethnie et ceci crée des différences, des incompréhensions qui débouchent sur la violence, la guerre. Quand on se met dans la peau de l’autre, on aura la paix » est l’explication donnée par l’artiste Christelle par rapport à son œuvre.
Un autre, pas des moindres : Kokou Ekouagou, artiste-plasticien toujours discret mais très connu aussi bien au plan national qu’international pour avoir participé à d’innombrables expositions à travers le monde, est également présent à ce rendez-vous. Malgré la présence de ses œuvres dans des galeries occidentales et asiatiques, il ne baisse pas l’échine quand il s’agit d’apporter sa contribution pour le plus grand bien de l’humanité. Il ne lésine pas sur les moyens pour promouvoir la paix au travers de ses productions. C’est dans cette perspective qu’il prévoit se rendre prochainement en Chine afin d’apporter sa touche pour la paix en Asie. Les autres coins du monde sont également concernés par cette initiative visant à pacifier toute la planète.
« Quelle que soit notre identité, notre appartenance, le pays d’où nous venons, nous faisons « un » et indivisible. Cela parce que c’est ensemble qu’on peut faire de grandes choses dans la vie », tel est le message véhiculé par l’œuvre de Kokou Ekouagou à cette exposition du 7 avril au 2 mai à Onomo Hôtel à Lomé.
Les autres artistes participants sont Kenzo, Soussa, Tessi, Toïkel, Wistiti Mazik Sun.
Un autre aspect de l’initiative de la galerie Anidosse est d’occuper les enfants pendant les vacances en leur enseignant l’art, et ceci sur toute l’étendue du territoire national.