Société

La PAGE outille les OSC sur les lignes directrices de son appel à candidature

Publié le vendredi 30 août 2019, par Leader

Dans le cadre de la mise en oeuvre du Projet d’Appui à la Gouvernance (PAGE), en particulier la composante relative à "l’engagement citoyen et redevabilité publique dans les processus budgétaires et dans les secteurs prioritaires", l’unité de coordination dudit projet organise une série de sensibilisations et d’informations à l’endroit des ONG et associations dans le souci de leur permettre de posséder les lignes directrices de son appel à candidature lancé depuis le 29 juillet.

Débutées depuis le 19 août et prenant en compte Lomé et les autres chefs lieux des régions économiques à l’instar de Dapaong, Kara, Sokodé, Atakpamé, Tsevié, ces séances d’information et de sensibilisation tenues ce 27 août dans Lomé Commune va permettre de toujours susciter chez ces acteurs outillés, des propositions d’actions éligibles à la subvention du PAGE.

Suite audit concours, la sélection se fera sur une base compétitive des Organisations de la Société Civile (OSC) remplissant les conditions requises dans le but de bénéficier d’une subvention en vue de réaliser des activités dans les secteurs prioritaires, ceci pour accompagner le gouvernement dans l’amélioration de la qualité et l’accessibilité aux services sociaux de base, notamment l’éducation primaire, la santé maternelle et infantile et l’accès à l’eau potable.

Pour Djamena Atama, coordonnateur du projet PAGE, "ces sensibilisations partent du constat selon lequel l’appel à candidature a été lancé depuis le 29 juillet, mais les acteurs semblent ne pas maîtriser les lignes directrices pour une candidature en bonne et due forme."

Le projet PAGE , financé conjointement par l’Union Européenne et la Banque mondiale pour un montant de 20 millions de dollars US, a été lancé officiellement en octobre 2018. Ce projet a pour but de soutenir la réalisation des objectifs du Plan National de Développement (PND) 2018-2022 à travers l’amélioration de la gestion des investissements publics, le recouvrement des ressources intérieures et la redevabilité ainsi que la participation citoyenne au processus budgétaire.