Education Atelier des OSC sur la décentralisation

La redynamisation de la jeunesse comme solution

Publié le mercredi 16 novembre 2016, par Leader

L’équipe exécutive de l’Association des Praticiens de l’Education pour le Développement au Togo (APED-TOGO) avec l’appui du Comité de Réflexion et d’Action pour la Promotion des Droits de l’Homme (CRAPH) a organisé ce 15 novembre 2016 à la maison de la Santé (siège du SYNPHOT à Lomé) un atelier regroupant une centaine de participants venus de différentes organisations de la société civile des médias de la zone Lomé - Maritime.
Ayant comme thème : « les enjeux de la décentralisation et le rôle de la société civile », cet atelier a été une occasion pour les participants d’exprimer leurs vœux quant à une nouvelle stratégie de remobilisation de la jeunesse pour l’effectivité des élections locales.
En effet, l’actualité politique du pays a connu une évolution ces derniers mois spécialement sur les concepts liés à la décentralisation au Togo dont les plus marquants sont les démarches d’information de la chefferie sur l’importance de la décentralisation , la feuille de route de sa mise en œuvre, le vote d’un avant-projet de loi portant création de nouvelles préfectures modifiant ainsi les zones existantes et l’intégration des cursus de formation des cadres fonctionnaires des administrations et services publics locaux.
Mais force est de constater que ces élections demeurent toujours une utopie au regard des atermoiements du gouvernement autour de cette nécessité.
Pour Seth Matéli Kluvia de APED-Togo, « le gouvernement du peuple par le peuple et pour le peuple ne sera effectif que lorsque toutes les conditions sont réunies pour que ces élections locales aient lieu ».
Des interventions des uns et des autres ainsi que des propositions sont légion pour le retour du regain de l’engagement de la jeunesse des années 90. Car, tous estiment que c’est à cette seule condition que l’on pourrait obtenir la décentralisation.