Economie

Le Mali solvable vis-à-vis de l’UEMOA

Publié le samedi 5 septembre 2020, par Leader

La situation que vit le Mali après la prise du pouvoir par l’armée suite au renversement d’Ibrahim Boubacar Keita le 18 Août dernier a fait craindre le non respect de l’engagement du pays vis-à-vis de l’UEMOA, une situation qui mettrait à mal le développement du marché régional.

La BCEAO s’était montrée proactive en faisant adopter par le Conseil des Ministres de l’UEMOA, la création du ‘’Fonds de stabilité financière dans l’UMOA’’ en mai 2012. Ce fonds est destiné à apporter une assistance d’urgence aux Etats membres et à soutenir le développement harmonieux du marché financier régional.
Chaque Trésor des Etats de l’UEMOA, dispose d’un compte à la BCEAO sur lequel transitent tous les fonds qu’il reçoit de ses partenaires financiers et bailleurs de fonds extérieurs, y compris ses emprunts sur le marché régional et international.

De ce fait, tant que le compte du pays dispose de suffisamment de liquidité pour procéder à la compensation, l’institution monétaire procède systématiquement au remboursement des dettes de ce dernier. Une disposition qui a donc permis à l’institution de poursuivre les opérations pour le compte du Mali, là où les investisseurs pouvaient éprouver des frayeurs en raison de l’absence d’un gouvernement à même de prendre des décisions à ce sujet.

Ainsi, selon les informations, le Mali a ainsi pu honorer sa dette de plus de 27 milliards FCFA arrivée à échéance sur le marché monétaire ce 2 septembre.

La prochaine échéance du Mali devrait intervenir courant octobre 2020 et se chiffrerait à environ 32,5 milliards FCFA.

Le fonds prélevés sur les opérations des États permettent de prendre le relais dans le remboursement des dettes du pays au cas où ce dernier devenait insolvable pour une période.