Politique Togo/ Manifestation de l’opposion

Le point du premier jour dressé par le ministre de la sécurité

Publié le jeudi 30 novembre 2017, par Leader

Retour à la constitution de 1992, le vote de la diaspora, la libération des manifestants arrêtés : telles sont les revendications de la coalition des 14 partis politiques de l’opposition, qui depuis le 19 aoûtt dernier, descend pratiquement chaque semaine dans les rues pour se faire entendre.

Ainsi, appelant à 3 jours de manifestations cette semaine et débutées ce mercredi 29 novembre, le bilan du premier jour de la manifestation présenté par le ministre de la sécurité et de la protection civile, le colonel Yark DAMEHAME (au milieu), fait état d’une manifestation globalement pacifique sur l’ensemble du territoire même si quelques incidents mineurs ont été enregistrés à Lomé. Il avait à ses côtés Guy Madjé LORENZO, ministre de la communication.

Au nombre de ses incidents mineurs, on peut noter un enfant de 11 ans, renversé par un manifestant à bord d’une moto sans immatriculation.

Selon le ministre de la sécurité, à Lomé, les manifestants sont environ 5000 au point de chute à la plage en face de l’hôtel Sancta Maria.
A Sokodé, même si la vie semble reprendre son cours normalement, aucune manifestation n’est organisée.
Rappelons que les autres villes du pays ont connu également des manifestations.

Le ministre de la sécurité lance un vibrant appel aux responsables des manifestations pour plus de sensibilisations à l’endroit des manifestants afin d’éviter les incidents.

Même si les manifestations continuent, les tractations se multiplient pour un dénouement de cette crise.

KPOWOADAN Yao