Economie

Le Port Autonome de Lomé à l’honneur à la 15e FIL

Publié le samedi 1er décembre 2018, par Leader

Si en 5 ans, le trafic portuaire a connu une progression exponentielle qui est passée de 7.700.000 tonnes en 2012 à plus de 19. 000. OOO tonnes en 2017, soit un taux de progression de 148%, il y a de quoi vanter les mérites et potentialités du Port Autonome de Lomé (PAL). En tout cas, au regard de tout cela, en plus d’autres performances, « le Port Autonome de Lomé est réellement un vecteur de développement économique et social, que nous devons être fiers de vanter un peu partout », a déclaré jeudi Wily Nene, directeur commercial du PAL lors de la journée dédiée à cet effet à la structure sur le site de la foire internationale de Lomé (FIL).
« En 2001, lorsque le gouvernement s’est engagé dans la concession des activités du port, beaucoup de gens doutaient, ils se posaient des questions. Je ne peux dire que 17 ans après, c’est vraiment une très bonne initiative », se réjouit-il pour expliquer les grandes décisions stratégiques qui ont changé l’image du PAL.
Les autres caractéristiques du PAL sont entre autres : des équipements et infrastructures de dernière génération, des conditions nautiques exceptionnelles, un bassin délimité par deux digues qui le protègent de l’ensablement, une manutention et un transfert de marchandises dans l’enceinte du PAL qui s’effectuent sans contraintes douanières ; ce qui lui confère la place de premier port en eau profonde de la sous-région et le 4e port de l’Afrique.
« Nous sommes convaincus que nous pouvons encore améliorer le temps de passage des marchandises. Nous sommes un port très compétitif et il faut beaucoup de travail et de persévérance pour garder cette position », a-t-il exhorté.