Transports GER ou la référence dans les BTP

Le professionnalisme, une vision, une ambition

Publié le mercredi 10 décembre 2014, par Yiago Nazzarrio

La route du développement passe par le développement de la route, a-t-on l’habitude de dire. Depuis un certain temps, les lignes bougent dans le sens positif avec certaines entreprises BTP (Bâtiments et Travaux Publics) qui se distinguent grâce à leur personnel qualifié, au matériel de pointe, à la finesse dans l’exécution des tâches. Malgré le pullulement des structures dans ce domaine, il y en a qui s’identifient de par le travail sans commune mesure. Elles sont à compter au bout des doigts. Parmi celles-ci, la Grande Entreprise Routière (GER) est en pôle position.
Les travaux déjà réalisés, la qualité du travail livré, l’utilisation de matériaux de qualité répondant aux normes internationales et adaptées à l’environnement, la promptitude dans l’exécution des tâches, le respect des délais de livraison, le sens des responsabilités des responsables, le dynamisme et le professionnalisme à nul autre pareil du personnel, tout est mis à profit pour s’attirer l’admiration de l’Etat, des opérateurs économiques aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays. Bref, GER SA se veut le creuset de toutes les conditions optimales susceptibles de plier l’échine aux clients encore indécis dans le choix des entreprises BTP devant exécuter un certain nombre de travaux jugés éléphantesques. Née en 1996 de la volonté manifeste du promoteur Masamessoh LEQUESSIM, la structure offre des prestations irréprochables grâce à l’approche méthodologique avec laquelle elle exécute les travaux. A cela, s’ajoutent les prestations d’électrification.

Aujourd’hui, tout le monde s’accorde à affirmer sans ambages que GER SA est une entité incontournable dans les BTP au Togo et ailleurs. Les nombreuses sollicitudes partout en Afrique sont la preuve que l’entreprise est au carrefour des grands travaux. Pour la découvrir, nul n’a besoin d’expertise de quelque cabinet que ce soit. Ses exploits sont lisibles, non pas seulement par les seuls intellectuels fondus dans des théories de mesure et d’évaluation, mais aussi par tout individu. Même à l’œil nu, l’on aperçoit une unité émergente et de renom à même de rivaliser les structures intercontinentales. Ceci étant, impossible de résister de lui confier des projets, aussi gigantesques soient-ils. Elle évolue, elle va au-delà de ses aînées, elle inspire confiance et s’adjuge le respect dû à son rang.

Descente au cœur d’une entreprise hors pair
S’il y a un constat qui fait l’unanimité autour de GER, c’est bien sûr la réalisation de grands travaux dans les règles de l’art. Sans cesse, le nom de GER revient comme étant le principal artisan du nouveau visage que le Togo est en train de prendre en matière d’infrastructures routières et immobilières. Longtemps resté en marge de l’évolution surtout dans le domaine des BTP, le Togo vient de sortir de l’ombre pour rentrer dans le concert des nations. Des recoupements ont permis de découvrir que GER y joue un grand rôle à travers ses réalisations à l’image de son envergure qui dépasse d’ailleurs les frontières. Une immersion dans les chapitres de grands travaux au ministère des Travaux publics fait voir les réalisations de GER, que ce soit à Lomé ou à l’intérieur du pays ou ailleurs.
Entre autres réalisations :
• De à la construction d’un pont à poutre à Anié à 93 m de Kpessi en passant par le tronçon Tchamba-Mono de 65 Km dans la préfecture de Sotouboua, l’aménagement et le bitumage de la route Bassar-Kabou longue de 23km plus le contournement de 4km, GER y met sa griffe.
• Travaux d’aménagement des rues autour du grand marché de Lomé
• Aménagement et le bitumage de l’avenue Maman N’Danidah
• Aménagement et le bitumage de la rue de la gare (CCT- à la plage)

• Aménagement et bitumage de la route Guérin Kouka-Katchamba (26km)
• Construction d’un pont à poutre en béton armé (93m) à Kpessi dans la préfecture d’Anié
• Construction d’un pont à poutre en béton armé (65m) à Tchamdè-Mono (Sotouboua)
• Travaux de réhabilitation de renforcement, d’assainissement et de modernisation de l’Avenue Maman N’Danidah tronçon : Lagune-Colombe de la Paix (600 ml) et d’aménagement et de bitumage de la bretelle raccordant l’Avenue de France à l’Avenue Maman N’Danidah (270ml)
• Travaux d’aménagement et de bitumage du tronçon Kabou-Guérin Kouka (35km)
• Poste de frontière juxtaposé à Noépé Bâtiment et Routes
• Travaux d’aménagement et de bitumage de la route nationale n° 17 : tronçon Bassar-Kabou (23km)
• Travaux de réhabilitation de routes non revêtues dans les départements de Séguéla et Mankono- lot n°1
• Travaux de drainage des eaux pluviales dans la zone d’Agbalépédogan et Aflao-Gakli à Lomé Lot 2 : Coll A- Construction de Collecteur A
• Travaux de ressurfacage de certaines rues de Lomé : Bvd Charles de Gaules (600ml), rue de la Présidence (450ml), avenue Duisburg (550ml), Avenue Sarakawa (185ml) et Avenue de la Libération (850ml).
• Construction d’infrastructures dans les collèges, lycées et écoles normales d’instituteurs.
• Travaux de construction des fondations, culées, piles, remblais d’accès et ouvrages de protection des ponts mixtes acier béton
• Projet de construction de la direction régionale des douanes à Kara lot N°6 Aménagement-Pavage-VRD.
• Travaux de construction de collecteurs des eaux pluviales et d’assainissement dans la ville de Cotonou
• Travaux de réhabilitation de routes rurales et construction d’art hydraulique au Togo (site d’Assomé, de Kpessi, de Djamdé)

Un petit détour au Bénin montre que les réalisations de GER ne se limitent pas à Lomé. Elles ont franchi depuis les frontières. Un savoir-faire qui a poussé les autorités de ce pays voisin à confier la construction d’un collecteur d’assainissement à Cotonou (1180m), la construction de l’ENI à Alada. Ce qui dénote à suffisance que l’entreprise possède une forte expérience dans les travaux en rivières et intervient dans l’ensemble des métiers de l’hydraulique : ouvrage d’art, canalisation, adduction d’eau potable, hydraulique villageoise.
Dans cette perspective, GER SA a étendu son implantation géographique aussi bien au Togo que dans la sous-région. Elle est actuellement présente au Bénin et en Côte d’Ivoire tout en enclenchant le processus d’implantation dans les autres pays. Bien sûr, elle compte sur sa gamme variée de matériels TP (centrales d’enrobé, centrales à béton, centrales de concassage, grues à tour, et tout autres matériels nécessaires à la réalisation de travaux de route, d’ouvrages d’art et de bâtiments). Actuellement, il y a un vaste projet de renouvellement et d’acquisition de nouveau matériel.
Parler de GER, on fait aussi référence au social. C’est ainsi que plusieurs actions sont entreprises dans ce sens.

GER, au-delà du principe capitaliste des sociétés
La structure ne se contente pas seulement des BTP. Elle entend apporter une pierre à l’édification de la société humaine en dehors de son domaine de prédilection. D’abord au sein même de l’entreprise, il est adopté la politique de promotion des jeunes qui sont recrutés pour y faire leur expérience professionnelle. En outre, lorsque les salariés de la société sont confrontés à des difficultés financières, il leur est proposé des prêts sans intérêt, remboursables dans un délai raisonnable et en fonction de la capacité de solvabilité du bénéficiaire.
En plus, avant qu’une entreprise ne prétende émerger, ses salariés ont besoin d’être en bonne santé. Pour ce faire, il y est institué les régimes légaux de protection sociale auxquels se sont ajoutées, ces derniers mois, des consultations médicales gratuites. Le médecin, dans son cabinet au siège de GER, écoute, conseille, prescrit et parfois oriente les bénéficiaires vers les professionnels compétents en fonction de leurs maux.
Au-delà des frontières professionnelles, le Directeur Général Masamessoh LEQUESSIM, de par sa générosité légendaire, se montre toujours accessible et proche des jeunes. Des jeunes artistes et footballeurs en témoignent. Ils continuent par bénéficier de son soutien. Le DG n’est pas, non plus, indifférent face aux souffrances des populations. Pour preuve, il n’hésite pas à faire des dons aux associations et orphelinats de la place.