Médias Togo-agression-journaliste

Le SYNJIT condamne

Publié le lundi 18 mai 2015, par Leader

Le bureau de SYNJIT a appris avec regret les agissements de certains manifestants de CAP-2015 à l’endroit d’une journaliste d’une radio privée de la place.

En effet, le samedi 16 mai 2015 au cours de la marche organisée par le regroupement de partie politique CAP 2015, Aimée Gbotso, journaliste de Nana FM qui était sur les lieux a été empêchée de circuler librement dans la foule afin de pouvoir faire son travail par un groupe de manifestants qui, selon les faits relatés par la consœur, l’a huée et couverte d’insultes de tous genres avant de la bousculer jusqu’à l’obliger à quitter les lieux.

Le SYNJIT constate que ces actes de violence aussi bien physique et verbale à l’endroit des Hommes et Femmes de médias à l’occasion des manifestations surtout politique deviennent récurrents et portent gravement atteinte à la liberté d’expression dans notre pays.

Pour le SYNJIT, ces actes et propos malveillants que les manifestants adressent aux journalistes sur les lieux de manifestations de CAP-2015 sont les conséquences directes des propos que tiennent leurs premiers responsables sur les lieux de meeting.

Le SYNJIT regrette et condamne le comportement de ces responsables politiques, leaders de ces manifestations, qui au lieu de sensibiliser leurs militants à des comportements civiques et citoyens semblent plutôt les encourager par leur silence et même leur défense.

Le SYNJIT dénonce cette atteinte à la liberté de travail des journalistes sur les manifestations politiques et appelle une fois encore les responsables de ces manifestations à discipliner leurs militants.

Le SYNJIT se réserve le droit à l’avenir d’appeler tous les journalistes au boycott de la couverture de ces genres de manifestations si de pareilscas se reproduisent.

Le SYNJIT appelle tous les journalistes à rester vigilants sur les lieux de reportage, à toujours se munir de leurs badge et gilets, et à éviter des altercations avec des militants parfois surexcités et indisciplinés.

Crée en 2011, le SYNJIT, Syndicat national des journalistes indépendants du Togo est la seule organisation syndicale représentant les journalistes travaillant dans le secteur de la presse privée au Togo. Il regroupe plus 300 journalistes et est représenté sur toute l’étendue du territoire national par des points focaux régionaux. Il est affilié à la Confédération syndicale des travailleurs du Togo (CSTT), elle-même affiliée à la Confédération Syndicale internationale (CSI) Afrique.

Fait à Lomé le 18 mai 2015
Pour le Bureau Exécutif

Le SG.a.i

Alphonse Ken LOGO