Environnement

Les experts nationaux à l’école du développement des projets pour l’accès au fonds climat

Publié le mercredi 16 janvier 2019, par Yiago Nazzarrio

Renforcer les capacités des cadres nationaux des Ministères et structures clés du Togo à la maîtrise des procédures et techniques de formulation des projets pouvant répondre aux critères des fonds climat, c’est l’objectif que vise l’organisation de l’atelier national de formation sur la formulation de projet pour l’accès au fonds climat.

Pendant 4 jours, cet atelier organisé à l’endroit d’une vingtaine d’acteurs par le Ministère de l’environnement avec l’appui de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et le le Fonds Vert pour le Climat, va leurs permettre de pouvoir valablement appuyer l’Autorité Nationale Désignée à initier et développer des projets pour la mobilisation des ressources en faveur des préoccupations environnementales.

<< Les projets climats ont une certaine particularité donc, il faut maîtriser une certaine nombre de procédures et de modalités pour pouvoir avoir des projets qui puissent être éligibles à ces différents mécanismes >> a laissé entendre AGRIGNAN Esso-sam, point focal du Fonds Vert pour le Climat.

L’intérêt accordé au climat à travers plusieurs actions dont cet atelier en vaut la peine car les changements climatiques constituent un problème complexe avec des conséquences sur beaucoup d’issues globales telles que la pauvreté, le développement économiques et la gestion durable des ressources naturelles.
Considérés comme les pays les plus vulnérables et les plus impactés par les effets des changements climatiques, les pays en voie de développement dont le Togo font face à des menaces graves résultant des effets néfastes des changements climatiques comme les inondations, la désertification, l’appauvrissement des sols et l’érosion côtière.

Même si le gouvernement a élaboré et adopté des actions, la mise en œuvre reste toujours insuffisante à cause des difficultés d’accès aux ressources financières donc l’accès requiert une bonne connaissance des procédures et des exigences de ces fonds d’où le bien fondé de cet atelier pour renforcer les capacités des experts sur la formulation des projets bancales.

Cet atelier fait partie d’une série de programme que la commission de la CEDEAO a établi pour renforcer les capacités des 15 pays de l’espace, une manifestation pour soutenir les États dans leurs efforts dans le domaine de lutte contre le changement climatique.

Charlespi Yao Yao