Politique Ouganda/Pérennisation au pouvoir

Les parlementaires abandonnent le débat pour les muscles

Publié le jeudi 28 septembre 2017, par Leader

Décidément, l’Afrique continue de souffrir profondément d’une crise civilisationnelle avec la longévité au pouvoir malgré quelques pays reconnus comme locomotives en matière de démocratie et d’alternance au pouvoir.
Dans le lot des chefs d’Etat africains ayant pour fonction principale le pouvoir, figure bel et bien Yoweri Museveni, président ougandais.
Il y est question notamment de supprimer la limite d’âge de 75 ans pour une candidature à la présidence de la République. Si cette limite est supprimée, le président Yoweri Museveni, au pouvoir depuis 1986, pourrait se représenter en 2021. La séance parlementaire s’est transformée en pugilat.
Des chaises qui volent, des ceintures qui claquent. C’est une bataille au sens propre du terme qui s’engage entre des députés de l’opposition et de la majorité. Des incidents qui ont lieu après qu’une vingtaine de députés de l’opposition ont refusé de quitter la salle.