Economie

Les politiques de promotion de l’habitat et la croissance économique au coeur d’une conférence à Lomé

Publié le mardi 1er octobre 2019, par Leader

La Caisse Régionale de Refinancement Hypothécaire (CRRH-UEMOA), en partenariat avec la Banque Mondiale, a tenu du 30 septembre au 1 octobre 2019 à Lomé, une conférence sur « les politiques de promotion de l’habitat et la croissance économique ».
Cette conférence qui voit la participation des responsables d’institutions financières internationales, des partenaires au développement, des banques actionnaires de la CRRH-UEMOA et des promoteurs, permet de conforter la priorité observée aujourd’hui en faveur de l’habitat dans les politiques publiques de nos Etats afin de dépasser l’idée que la promotion de l’habitat et de l’habitat social relève de mesures sociales.

Cette rencontre fait suite à un constat selon lequel les pays de l’UEMOA sont confrontés à un déficit de logements avec comme conséquence une urbanisation accélérée du fait de l’exode rural. Ainsi donc, on note une croissance annuelle de la demande d’environ 700.000 logement dans l’espace.

Au cours des travaux de ladite conférence, les participants échangent sur diverses thématiques entre autres, « les politiques de promotion de l’habitat dans l’UEMOA, portée et limites », « financement de l’habitat, enjeux et solutions dans l’UEMOA », « orientations pour un refinancement des prêts au logement consentis par les systèmes financiers décentralisés dans l’UEMOA » et « évaluation des solutions de garantie financière des prêts à l’habitat consentis par les SFD ».

Pour l’économiste en chef région Afrique de la Banque Mondiale, M. Albert Zeufack, "soutenir les politiques de promotion de l’habitat relève tout simplement du bon sens économique. Il n’y a pas de pays qui envisage l’émergence sans financer l’habitat, un pilier indispensable à l’atteinte des objectifs de Développement Durable (ODD)".

Au Togo, selon le recensement général de 2010, les centres urbains sont peuplés d’environ 2 500 000 habitants, contre environ 700 000 en 1981.

"Notre pays met en œuvre diverses actions pour relever le défi de l’habitat. En effet, en dehors de l’adoption des textes réglementaires, dont le Code foncier et domanial, des initiatives d’habitat sont encouragées voire conduites par l’Etat notamment, le projet de construction de logements à coût abordable dénommé « Projet cité Mokpkpo » à Adidogomé, des projets privés comme cité des Anges à Lomé, Wellcity à Adeticope et le projet Résidence Renaissance de la CNSS", a laissé entendre Mme Koko Ayeva, ministre de la ville, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Salubrité publique.

En 7 années, la CRRH-UEMOA a décaissé 200 milliards FCFA au projet de 35 banques commerciales dans les 08 pays de l’Union à raison de 162 Milliards FCFA mobilisés sur le marché financier régional à travers 08 emprunts obligataires sur des durées de 10 à 15 ans, et 38 milliards de ressources concessionnelles pour la promotion de l’habitat abordable, des maisons de moins de 15 millions FCFA, sur des facilités Banque mondiale et KFW. Dans les deux cas, la CRRH-UEMOA offre ces ressources à des taux très compétitifs, 5,95 % à 15 ans et 6,05 % à 15 ans pour les derniers emprunts obligataires. Pour les ressources concessionnelles, les taux sont de 04% et 4,5% pour 10 et 15 ans.

KPOWOADAN Yao