Politique

Mali/Ibrahim Boubacar Keïta libéré

Publié le vendredi 28 août 2020, par Leader

Le porte-parole des militaires, Ismaël Wagué, a confirmé ce jeudi 27 août, la libération de l’ex-président malien Ibrahim Boubacar Keïta. Il a été arrêté le 18 août à Bamako, et contraint à la démission par les militaires.

Le 18 août 2020, une mutinerie éclate dans la garnison militaire de Kati, près de Bamako, d’où était parti le coup d’Etat de 2012 qui avait précipité la chute du nord du Mali dans les mains de groupes islamistes.

Le président Ibrahim Boubacar Keïta, dit "IBK", et son Premier ministre Boubou Cissé, sont arrêtés par des militaires en révolte. Des soldats fraternisent avec les manifestants qui réclament depuis des mois le départ du chef de l’Etat, l’accusant de corruption, de népotisme et d’impuissance face à l’insécurité.

En quelques heures, la mutinerie s’est muée en tentative de coup d’Etat condamnée par une communauté internationale inquiète.

Dans la nuit du 18 au 19 août, sous la contrainte des militaires, le président Keïta annonce dans une déclaration télévisée sa démission, la dissolution du gouvernement et celle de l’Assemblée nationale. Les putschistes affirment vouloir instaurer une "transition politique civile" devant conduire à des élections générales dans un "délai raisonnable".