Politique

Mali/La CEDEAO lève l’embargo

Publié le mercredi 7 octobre 2020, par Leader

Après la formation d’un gouvernement dans lequel les membres de la junte occupent des positions stratégiques, les dirigeants de la Cédéao disent "prendre en compte" des "avancées notables vers la normalisation constitutionnelle" dans ce pays pauvre, fragilisé depuis des années par les violences jihadistes et intercommunautaires.

"Pour soutenir ce processus, les chefs d’Etat et de gouvernement décident de la levée des sanctions sur le Mali. Ils appellent tous les partenaires bilatéraux et multilatéraux à soutenir le Mali", peut-on lire dans une déclaration des dirigeants de la Cédéao signée par le président du Ghana, Nana Akufo-Addo, dont le pays exerce la présidence tournante de l’organisation régionale, médiatrice dans la crise malienne.

Ces sanctions, au premier rang desquelles un embargo commercial et financier, avaient été imposées au Mali le 20 août.

Les dirigeants ouest-africains notent plusieurs avancées réalisées ces dernières semaines, dont la nomination d’un président de transition, Bah Ndaw, un colonel à la retraite, et celle d’un ancien ministre des Affaires étrangères, Moctar Ouane, comme Premier ministre.

La durée de la transition est fixée à 18 mois.