Politique

Mali / La médiation n’a pas fait bouger les choses

Publié le vendredi 24 juillet 2020, par Leader

La médiation des cinq chefs d’Etat de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cedeao) bute sur le maintien d’Ibrahima Boubacar Keïta au pouvoir.
La forte délégation des chefs d’Etat menée par les présidents Macky Sall (Sénégal), Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire), Mahamadou Issoufou (Niger), Nana Akufo-Addo (Ghana) et Muhammadu Buhari (Nigeria), n’a pas fait bouger les lignes de la contestation au Mali. Les différentes parties prenantes n’ont pas trouvé un terrain d’entente au terme des échanges.
La Cedeao tiendra dans ce sens le 27 juillet prochain, un Sommet extraordinaire par visioconférence. Le départ du président IBK serait considéré comme une ligne rouge pour la Cedeao régie par un protocole sur la démocratie et la bonne gouvernance.
Le M5-RFP, avec à sa tête l’imam Mahmoud Dicko, n’a pas considéré les solutions préconisées par la médiation.
La tension reste vive et palpable dans le pays.