Religion Religion dans les conflits africains

Mme Esther Folly en explique les causes

Publié le mercredi 27 mai 2015, par Yiago Nazzarrio

« Part de la religion dans la situation conflictuelle actuelle en Afrique ». C’est à travers ce thème que Mme Esther Folly, présidente de Justice et Dignité, a expliqué les causes religieuses dans les conflits qui désagrègent le berceau de l’humanité. C’est dans le cadre de l’exposition-débat que le Comité de Réflexion et d’Action pour la Promotion des Droits de l’Homme (CRAPH) a organisé à l’occasion de la célébration de la Journée internationale de l’Afrique.

Selon la conférencière, la religion est utilisée par certains leaders pour assouvir leurs ambitions, vendre des illusions aux masses souvent ignorantes. Car, « dans son essence la religion est source de conflit, de division, de rivalités ». Et Madame Esther Folly de s’interroger : « Si nous croyons à un seul et même Dieu, pourquoi y a-t-il plusieurs religions ? ». Il faut alors aller à l’essentiel, tempère-t-elle et laisser de côté les distractions qui consistent à utiliser la religion « en sous main pour asservir le peuple africain et mieux le piller ».
Comme solution, elle invite les Africains à un éveil de conscience. En outre, "il ne faut pas se tromper d’ennemis", a-t-elle déclaré. « Un sursaut d’éveil est urgent pour les Africains, pour éviter que ses ressources ou richesses ne constituent les malheurs du continent ». La méditation du troisième couplet de l’hymne national, selon elle, serait un atout pour le peuple de sortir de l’ignorance si ce dernier applique sa quitessence.