Environnement

Presque à terme, le PGICT dresse le bilan des réalisations

Publié le mercredi 22 février 2017, par Leader

Initié en 2013 avec la Banque Mondiale comme partenaire financier,le PGCIT:Projet Gestion Intégrée des Catastrophes et des Terres,vise à renforcer les capacités des institutions impliquées dans la gestion des risques d’inondation et de dégradation des terres dans les zones rurales et urbaines ciblées et aussi,promouvoir la gestion durable des terres et des forêts dans les zones vulnérables aux changements climatiques.
Réunis en atelier à Lomé depuis ce mardi 21 février 2017 et ceci pour 2 jours,les différents acteurs impliqués à savoir le ministère de l’environnement,le ministère de la sécurité et de la protection sociale et celui de l’action social sans oublié les acteurs impliqués ont présenté l’état des lieux des réalisations sous l’oeil avisé de la Banque Mondiale.
Le gouvernement, par l’intermédiaire du ministre de l’environnement, André JOHNSON, a remercié la Banque Mondiale pour son appui à cette initiative des hautes autorités de l’État togolais.
Pour sa part,la Banque Mondiale a témoigné son satisfecit aux travaux abattus par les différents acteurs.
Pour le Dr Koffi HOUKPE,spécialiste des Catastrophes à la Banque Mondiale,< Environ 100 projets ont été réalisés dont certains en-cours d’exécutions>.
Les bénéficiaires desdits projets sont entre autres,les communautés vivants dans les zones inondables au Togo,celles installées dans les zones tampons des aires protégées sélectionnées(Togodo, Galangashie, Abdoulaye, Amou mono), les organisations de la société civile(croix-rouge,plan Togo) et les structures étatiques impliquées dans la gestion des inondations.
Charlespi YAO YAO