Education Avant la rentrée académique

Quatre syndicats talonnent leurs ministères de tutelle

Publié le mercredi 24 août 2016, par Yiago Nazzarrio

Le monde éducatif est toujours en vacances. Les enseignants, eux, s’activent déjà à obtenir de meilleures conditions de vie et de travail.

Le Syndicat National des Professeurs de l’Enseignement Technique du Togo (SYNPETT), le Syndicat National des Enseignants de l’Enseignement Technique et la Formation Professionnelle (SNEETFP), le Syndicat des Enseignants du Secondaire du Togo (SESTO) et le Syndicat des Enseignants du Préscolaire et du Primaire du Togo (SEPPTO) ont saisi dans une lettre leurs ministères de tutelle afin qu’ils ouvrent le dialogue relatif à leurs doléances.

En plus de la réclamation des primes de rentrée et de bibliothèque avant le début de la rentrée, ces quatre syndicats demandent « l’abrogation du corps des enseignants auxiliaires et leur reversement dans le corps des fonctionnaires de l’enseignement ». Ils veulent les primes de logement, de travail de nuit et de salissure avant la rentrée.
Dans cette correspondance, les délégués syndicaux exigent que toutes ces primes soient intégrées « au budget 2017, en attendant l’adoption du statut particulier de l’enseignement ».

Les enseignants demandent, en outre, la « résolution définitive du problème de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), du dossier des normaliens ainsi que l’intégration des enseignants volontaires restants dans la Fonction publique ».