Politique

Report des manifestations du 12 janvier prochain : la Coalition recule t-elle pour mieux sauter ?

Publié le vendredi 11 janvier 2019, par Yiago Nazzarrio

Programmée sur ce samedi 12 janvier, la marche de la Coalition de l’opposition est ajournée par ladite organisation politique elle-même et reprogrammée sur le 26 janvier.

Poussée à la touche par leur non participation aux élections législatives du 20 décembre dernier, la Coalition ne compte pas abdiquer dans sa lutte contre le pouvoir en place. Dans leur vœu de manifester sur toute l’étendue du territoire national, les manifestations n’ont été autorisées que pour avoir lieu dans quelques quartiers de la capitale et surtout, interdites à l’intérieur du pays suite à une note émanant du ministère de l’administration territoriale et des collectivités locales. Une décision que ce regroupement des partis politiques de l’opposition a jugé injuste et considéré comme un abus de pouvoir et une violation du droit de manifester de la part des autorités gouvernementales.

Pour la Coalition, << l’interdiction d’une manifestation ne peut intervenir qu’en dernier recours face à une menace exceptionnelle et seulement aussi après une concertation préalable avec les organisateurs. Ce qui n’a pas été le cas. De surcroît les motifs évoqués pour interdire les manifestations à l’intérieur du pays ne tiennent pas la route >>.

Dans leur engagement à organiser une manifestation à caractère national, la coalition reporte donc la marche du 12 janvier sur deux (2) semaines plus tard.

Reste à savoir si les autorités du pays vont donner à la Coalition leur OK pour l’organisation des manifestations à travers toute l’étendue du territoire national dans les prochains jours ou tendons nous encore vers un bras de fer ? C’est le wait and see.

Charlespi Yao Yao