Droits de l’homme

SOMABE Adjovi Justine pour le travail décent des femmes domestiques

Publié le samedi 17 juin 2017, par Leader

Chaque 16 juin, est célébrée de par le monde entier, la journée mondiale des travailleurs et travailleuses domestiques. Nombreuses sont ces personnes dont leurs droits sont violés sans que les acteurs impliqués ne s’en émeuvent. Aujourd’hui, SOMABE Adjovi Justine, présidente de l’association de défense des droits des aides ménagères et domestiques au Togo rompt le silence et prend son bâton de pèlerin.
Elle s’est confiée à la rédaction de Emergence-togo.com. D’une part, elle dénonce la violation des droits des travailleuses domestiques, et d’autre part, propose des piste de solutions pour éradiquer le phénomène. Lecture !

Emergence-togo.com : Sur le terrain, les droits des travailleuses domestiques continuent d’être violés. Que faites-vous concrètement pour conscientiser les gens et éradiquer le fléau ?
On remarque effectivement que les droits des travailleuses domestiques sont violés. D’ailleurs ces droits ne sont jamais respectés.
Je voudrais lancer une fois encore un appel aux employeurs surtout de donner une certaine considération aux femmes domestiques. Car, les foyers dans lesquels elles travaillent constituent aussi leurs lieux de travail. Par conséquent, ces lieux doivent être reconnus comme tels et pris en considération.
Afin d’éradiquer ce fléau, il urge à ce que nous nous mobilisions en faveur de l’amélioration des conditions de travail de ces domestiques. C’est pourquoi nos actions vont toujours dans le sens de la sensibilisation pour le respect de leurs droits et qu’elles aient un contrat de travail bien défini.
Nous initions également de nombreuses démarches relatives à la diminution de leurs heures de travail. Afin de faciliter les choses, nous organisons de temps à autre des formations à leur égard par rapport à leurs droits et devoirs. En outre, dans nos plaidoyers, nous attirons toujours l’attention des uns et des autres pour l’amélioration sensible de leur salaire.

Qu’en est-il à votre niveau de la journée du 16 juin de cette année ?
A notre niveau, nous avons profité de cette journée pour sensibiliser tous les acteurs impliqués sur les droits des travailleuses domestiques. Nous avons rappelé aux uns et aux autres que le travail domestique est un travail comme les autres. Il est à souligner également sans ces domestiques, beaucoup de maisons seraient méconnaissables.
Une fois encore, nous lançons un appel au gouvernement togolais pour la ratification de la convention 189 de l’OIT qui parle de la décence du travail domestique.

LA CONVENTION POUR PROTÉGER LES DROITS DES TRAVAILLEUSES DOMESTIQUES !
La Convention n°189 de l’OIT, par sa recommandation 201, offre une protection spécifique qui vise à faire du travail décent une réalité pour tou•te•s les travailleurs•ses domestiques, quel que soit leur statut. Depuis son adoption en 2011, elle impose aux États parties de prendre une série de mesures afin de protéger les travailleurs•ses face aux violences, aux abus de droits et aux discriminations.

La ratification de cette Convention permettrait aux travailleuses au Togo de disposer des mêmes droits syndicaux et jours fériés que les salarié•e•s d’autres secteurs. De plus, elle permettrait de prévenir les risques de violations de droits e bien au Togo qu’à l’international.
Le Togo doit donc urgemment ratifier la Convention 189, et s’investir dans la protection des travailleuses domestiques !