Santé

Togo/37 milliards de FCFA pour combattre le paludisme, la tuberculose et le VIH/SIDA

Publié le vendredi 2 février 2018, par Leader

Togo/37 milliards de FCFA pour combattre le paludisme, la tuberculose et le VIH/SIDA

Le ministère de la santé et de la protection sociale en collaboration avec ses partenaires techniques et financiers, a annoncé ce mercredi 31 janvier 2018 à Lomé au cours d’un atelier qui a regroupé les acteurs de la santé, les subventions du Fonds Mondial de lutte contre le paludisme, la tuberculose et le VIH/SIDA, d’un montant total de 37 milliards de FCFA sur la période 2018-2020.

Cette subvention qui vient en soutien au système de santé vise à permettre aux responsables en charge dudit système de continuer à offrir des services à la population togolaise dans la lutte contre le paludisme, la tuberculose et le VIH/SIDA.
Le gouvernement lui-même, à travers le ministère de la santé, dans le souci de débarrasser chaque Togolais des contingents, a pris des mesures et initié des interventions érigées en priorité dans un Plan National de Développement Sanitaire 2017-2022, faisant du VIH/SIDA, de la tuberculose et du paludisme, des fléaux de santé publique.
Ainsi, le deuxième axe dudit Plan a pour but de réduire la prévalence du VIH de 2,5 à 1,8% chez les 15 à 49 ans, l’incidence du paludisme de 161 à 40 pour mille et celle de la tuberculose de 58 à 23 pour mille.

Au cours de cet atelier d’une journée, les acteurs de la santé ont également ressassé les actions précédentes menées dans la lutte contre les trois maladies que sont : le VIH/SIDA, le paludisme et la tuberculose afin de dépasser les succès réalisés de par le passé.

Pour Youssouf SAWADOGO, du Fonds Mondial, "nous sommes assez optimistes que les choses iront dans le bon sens.Il n’y a pas de risque zéro. Donc, nous allons tous travailler pour apporter des solutions et réduire les risques de tout genre".

Depuis 2002, le Togo bénéficie du financement du Fonds Mondial pour la lutte contre le paludisme, la tuberculose et le VIH/SIDA.

"Nous restons convaincus qu’au regard des résultats obtenus par le Togo après plus de 15 ans d’expérience de mise en oeuvre des subventions du Fonds Mondial, les acteurs ont gagné en maturité et que la problématique devrait changer" a laissé entendre Kossi ASSIMAIDOU, président du CCM Togo.

Le Togo pourrait bénéficier des fonds additionnels au dessus de l’allocation d’un montant estimé 20 millions d’Euros.

Pour le Professeur Moustafa MIJIYAWA, Ministre de la santé et de la protection sociale :" Nos remerciements à l’endroit des partenaires et acteurs ne trouveront leur pleine et honnête expression que dans la mise en oeuvre effective des interventions et activités retenues".