Santé

Togo/Covid-19 : La flambée du virus inquiète le Conseil scientifique

Publié le vendredi 29 janvier 2021, par Leader

Tout le monde peut attraper le coronavirus en tout temps et en tout lieu. Epargnée par la première vague du coronavirus, l’Afrique est désormais confrontée à une deuxième vague bien plus forte et meurtrière.

Ainsi, à l’instar de certains pays du monde, la proportion que prend la maladie suite à l’augmentation des cas infectés et aussi, la menace de la circulation des nouveaux variants du virus donnent de l’insomnie aux gouvernants et populations.

Au Togo, le mois de janvier 2021 est en train de battre le record des cas de contaminations depuis l’apparition de la maladie sur « la terre de nos aïeux ». Depuis le début de l’année 2021, on compte déjà mille deux cent (1200) cas de contaminés au coronavirus pour un total de 4 870 cas confirmés, 76 décès et 4092 guéris à ce jour. De mars 2020 à juillet 2020, on était à 941 cas et, par rapport à décembre 2020, on note multiplication par deux (2) de nouveaux cas.

Face à cette situation, le Conseil scientifique, un organe créé par décret présidentiel pour participer à la riposte de la maladie, a rencontré la presse le 28 janvier 2021 à Lomé, une première depuis son existence, pour non seulement manifester son inquiétude mais aussi, appeler la population à la remobilisation autour des mesures barrières.

Cette situation devient plus inquiétante et alarmante vu qu’en une journée, la barre de cent (100) nouvelles infections en une journée.

Même si ce phénomène d’augmentation des cas était attendu à cause des périodes des fêtes ce qui a amené l’Etat à prendre des mesures en périodes des fêtes notamment la fermeture des bars, le couvre-feu…, la proportion prise par la maladie est exponentielle et a atteint un niveau craintif à cause d’un petit relâchement dans le respect des mesures barrières.

La dynamique prise par la pandémie est dû au fait que,la population doute de l’existence de la Covid-16, le non-respect des mesures barrières et la menace des nouveaux variants du virus plus dangereux et plus contagieux.

« Nous invitons la population au respect strict des mesures barrières notamment, le lavage régulier des mains, le port correcte des masques, la distanciation physique et la distanciation sociale en limitant les sorties. Que les funérailles soient réalisées dans la plus stricte intimité familiale afin que la situation soit rapidement contrôlée et maîtrisée », a dit Didier Ekouevi, président du Conseil scientifique.

Selon le Conseil scientifique, les décès concernent surtout les patients avec des comorbidités et, quatre (4) personnes âgées de 50 ans et plus sur 100 sont décédés

Quant aux vaccins qui de nos jours sont disponibles et que des campagnes de vaccination ont démarré depuis quelques semaines dans plusieurs pays occidentaux, la majorité des populations africaines doit garder son mal en patience y compris le Togo.

Le gouvernement multiplie les tractations afin de mettre à la disposition de la population les vaccins qu’il faut pour endiguer la maladie. 40% des vaccins seront achetés et le reste proviendra d’un don de la plateforme Covax. Une fois disponible, la vaccination se fera de façon volontaire à en croire les responsables du Conseil scientifique.

Notons que le Conseil scientifique est composé de virologue, de spécialistes en maladies infectieuses, de cardiologues, de spécialistes en santé publique et de pharmaciens. Il a pour mission d’analyser la situation sur la covid-19, donner des avis périodiques et éclairer les politiques sur les dispositions à prendre en vue d’une riposte efficace.

La pandémie a déjà fait dans le monde plus de deux (2) millions de décès avec 100 millions de contaminations.