Economie

Togo/Dynamisation du PNPER

Publié le jeudi 23 août 2018, par Leader

Après une phase de suspension du Projet National de Promotion de l’Entrepreneuriat Rural (PNPER) à la suite des conclusions à mi-parcours et aussi, des séries de suivis et de supervisions du Fonds International pour le Développement Agricole (FIDA), relevant une faible performance dans l’avancement dudit projet notamment en termes d’efficacité, d’efficience, d’impact et de durabilité de son dispositif opérationnel, le gouvernement avec l’appui du FIDA, partenaire Technique et Financier du PNPER, a décidé de passer à la vitesse supérieure afin d’atteindre les objectifs de développement escomptés.
Précédemment sous le Ministère de l’agriculture, un changement d’ancrage opéré par le gouvernement fait passer le PNPER sous tutelle du Secrétariat d’État Chargé de l’Inclusion Financière et du Secteur Informel.

En vue de remobiliser et rassurer l’ensemble des acteurs, notamment les bénéficiaires potentiels, les partenaires d’exécutions et aussi Financiers , le Secrétariat d’État Chargé de l’Inclusion Financière et du Secteur Informel en collaboration avec le FIDA organisent du 22 au 24 Août 2018 à l’endroit d’une soixantaine de participants (personnel du projet, représentants des ministères impliqués et des institutions financières etc), un atelier national d’orientation et d’appropriation du PNPER pour amener les acteurs directement impliqués dans la mise en œuvre à s’approprier les nouvelles orientations du projet et aussi, renforcer leurs capacités sur les procédures du FIDA en matière de gestion des projets cofinancés par le Fonds.

" On a décidé de relancer le projet en améliorant les choses qui ne fonctionnaient pas notamment la simplification du processus d’accès aux ressources financières du projet." a laissé entendre Lisandro Martin, Directeur de la Division Afrique de l’Ouest et du Centre.

Le PNPER vise à contribuer à la transformation progressive et durable de l’économie rurale togolaise à travers l’appui et la promotion des micros et petites entreprises rurales (MPER) le long des filières agricoles et rurales porteuses, ceci pour contribuer à la réduction de la pauvreté et à l’amélioration des conditions de vie des jeunes et des femmes en milieu rural par la création d’emplois rémunérateurs et durables au niveau local.

Pour Mazamesso Assih, Secrétaire d’Etat auprès du Président de la République Chargé de l’Inclusion Financière et du Secteur Informel, " Pour que l’ancrage soit en phase avec les besoins, des réajustements ont été faits."

Entre autres résultats attendus à la fin de l’atelier, les capacités des membres de l’équipe du projet et des partenaires d’exécution soient renforcées et que, les parties prenantes soient imprégnées des nouvelles orientations stratégiques d’intervention du projet.

Pour rappel, lancé en février 2015, après trois ans de mise en œuvre, le PNPER a outillé 100 formateurs en méthodologie d’identification des idées, de création et de développement des entreprises, formé et accompagné 882 promoteurs de MPER à l’élaboration des plans d’affaires, formé 315 promoteurs en techniques de production et financé 21 plans d’affaires pour un montant de 78 288 255 FCFA.
Ces résultats obtenus représentent 13% des réalisations physiques attendues avec un décaissement cumulé de 1 487 704 976 FCFA, soit 8% du budget total du PNPER et 12% des ressources du FIDA.

Le PNPER est le deuxième projet cofinancé par le FIDA après la reprise de la coopération du Fonds avec la République Togolaise.

Charlespi Yao Yao