Droits de l’homme

Togo/Kpalimé/Institutions étatiques et société civile à l’école du monitoring en période électorale

Publié le mercredi 27 novembre 2019, par Leader

Du 26 au 28 novembre 2019, se tient à Kpalimé un atelier d’échanges et de renforcement de capacités des acteurs nationaux sur les techniques de monitoring des droits de l’homme en période électorale.
C’est une rencontre qui vise à renforcer les capacités des institutions nationales de surveillance et de promotion des droits de l’homme, et de la société civile sur les principaux aspects de promotion et de protection des droits de l’homme et de consolidation de la paix.
La cérémonie d’ouverture a été marquée par trois interventions notamment, le mot de bienvenue du représentant du préfet de Kloto, l’allocution de la représentante du représentant résident du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), madame Houmey, et le discours d’ouverture du directeur de cabinet du ministère des droits de l’homme et des relations avec les institutions de la république, Blaise Narteh, représentant son ministre de tutelle.
« Il s’avère donc important de renforcer les capacités des acteurs étatiques en charge de promotion et de protection des droits de l’homme sur les différentes techniques de monitoring de la situation des droits de l’homme et plus efficacement le monitoring des élections afin qu’ils puissent travailler de manière efficace au cours du processus électoral prochain », a déclaré Blaise Narteh, représentant du ministre des droits de l’homme et des relations avec les institutions de la république.
Les travaux proprement dits ont commencé avec la mise en place du présidium composé du président en la personne du Commissaire Dosseh Sohey, membre de la Commission nationale des droits de l’Homme (CNDH), et de deux rapporteurs que sont Mesdames Pauline Dokou, chef division chargé de la société civile au ministère des droits de l’Homme, et Nadia Adossi du Forum des organisations de défense des droits de l’Enfant au Togo (FODDET).