Economie

Togo/La connexion 5G préoccupe les Africains

Publié le mardi 10 septembre 2019, par Leader

Les travaux du Dialogue économique et régional de l’Union Internationale des Télécommunications/TIC (RED-AFR19) et l’atelier sur l’économie, la finance et les modèles économiques pour la 5G et les nouvelles technologies pour le numérique en Afrique, sont ouverts ce lundi 09 septembre à Lomé et ce jusqu’au 13 septembre prochain.

Au cours de cette rencontre, les participants vont échanger des informations, des connaissances et des expériences afin de rendre les télécommunications sûres et financièrement abordables pour créer un environnement socio-économique numérique favorable à la réalisation des Objectifs de Développement Durable (ODD).

"Je reste convaincu que les échanges qui auront lieu durant ce forum et également l’atelier prévu pour aborder les enjeux économiques de la 5G, permettront de mieux appréhender les stratégies pour que tous les espoirs placés dans le développement des télécommunications comme vecteurs de croissance soient confirmés et concrétisés", a laissé entendre Abayeh Germain Boyodi, Directeur Général de l’Autorité de Régulation des secteurs de Postes et de Télécommunications (ARTP).

Une priorité est accordée à la mise en oeuvre des initiatives retenues par chaque région en l’occurrence la région Afrique à l’instar de la mise en place d’économies numériques et la promotion de l’innovation en Afrique ; la promotion de nouvelles technologies large bande pour aider la région à tirer pleinement parti des avantages de large bande haut débit et de qualité ; le renforcement de la confiance et de la sécurité dans l’utilisation des télécommunications et technologies de l’information et de la communication ; le renforcement des capacités humaines et institutionnelles afin d’aider la région à transformer la société dans son ensemble et à se préparer au nouvel environnement socio-économique et enfin, la gestion et le contrôle du spectre des fréquences radioélectriques et passage à la radiodiffusion numérique.

Au Togo, à travers le plan National de Développement (PND 2018-2022), le gouvernement accorde une place de choix au développement des infrastructures de Télécommunications haut-débit, considérant que l’éclosion de l’économie numérique constitue un vecteur de développement. En témoignent les licences de fournisseurs d’accès internet depuis quelques années et deux licences 4G aux opérateurs mobiles en 2018.

KPOWOADAN Yao