Economie

Togo/ La gestion des finances publiques à 80% au 1er semestre 2019

Publié le samedi 24 août 2019, par Leader

Conformément aux Plans de Travail et Budget Annuel (PTBA 2019) établis et validés au début de l’année, il est important et nécessaire de faire le point de la mise en oeuvre des réformes de la gestion des finances publiques au cours de l’année 2019.
Pour cela, dans le cadre du suivi desdites reformes, le Ministère de l’Economie et des Finances (MEF) a organisé les 22 et 23 août derniers à Lomé, la revue de la performance de ses réformes à réaliser à fin 2019 dans les départements ministériels et institutions de l’Etat.

Cette revue qui a rassemblé les départements ministériels, les Institutions de l’Etat, les Universitaires et les Organisations de la Société Civile (OSC), a permis : d’évaluer la performance des réformes mises en oeuvre à fin juin 2019 en lien avec le glissement de la matrice unifiée des réformes 2019-2021 ainsi que les Plans de Travail et Budget Annuel, d’identifier les difficultés puis prendre les dispositions pour accélérer la mise en oeuvre des réformes au 2ème semestre 2019.

Pour Kossi TOFFIO, Directeur de Cabinet au Ministère de l’Economie et des Finances, "les revues des réformes des finances publiques permettent de mesurer le niveau de la mobilisation des recettes en vue d’apporter un soutien à la réalisation des politiques publiques prévues dans le budget dont la bonne exécution ouvre la voie au développement de notre pays".

Pour ces six (6) premiers mois de l’année encours, on note selon Dedji Affo, Chef division au secrétariat permanent du MEF chargé du suivi des réformes, un taux de 80% de réalisation des réformes avec a la clé des réformes phares notamment le débat d’orientation budgétaire, une première au Togo et aussi des réformes en vue de l’amélioration des recettes par la mise en oeuvre de nouveaux codes des impôts.

Malgré cette bonne santé des réformes au premier (1er) semestre de l’année 2019, les efforts vont se poursuivre pour que d’ici à la fin de l’année, les autres mesures prévues au deuxième (2eme) semestre soient effectives afin d’avoir un taux de réalisation des réformes supérieur à celui de l’année 2018.

Comme perspectives, le gouvernement compte passer à la mise en oeuvre du Budget Programme.