Société

Togo/ La ministre du développement à la base à l’heure du bilan de 2020

Publié le mercredi 30 décembre 2020, par Leader

Dans le but d’apprécier les résultats des actions menées eu égard aux objectifs fixés par la lettre de mission, relever les difficultés rencontrées au cours de la mise en œuvre des actions, en tirer les leçons et, identifier de nouvelles perspectives afin d’assurer un meilleur impact sur les conditions de vie des populations en prenant en compte les orientations contenues dans sa feuille de route, la ministère du Développement à la Base, de la Jeunesse et de l’emploi des Jeunes, s’adonne chaque fin d’exercice à une revue de performance.

Ce traditionnel exercice annuel tenu le 29 décembre 2020 à Lomé, cette fois-ci de façon virtuelle à cause de la pandémie du Coronavirus, ressort qu’en 2020, les acteurs du développement à la base ont poursuivi et intensifié leurs actions prioritaires en lien avec le Plan National de Développement (PND). Ces actions articulées autour des secteurs à savoir, l’inclusion sociale et économique, l’artisanat et la jeunesse, ont conduit à l’amélioration du cadre et des conditions de vie des communautés à la base, à la promotion de la jeunesse et de l’artisanat grâce à une mobilisation de fonds auprès de l’Etat et des partenaires de 25 001 015 554 FCFA pour l’année 2020 contre 28,4 milliards FCFA en 2019, soit une légère baisse des ressources de 11,82%.

Pour Myriam Dossou-d’Almeida, ministre du développement à la base, de l’artisanat et de l’emploi des jeunes, « La pandémie du coronavirus a freiné la mise en œuvre de nombreuses actions en faveur de nos cibles. Mais avec l’appui de nos partenaires et la détermination des acteurs du développement à la base, nous avons su rebondir et mobiliser les énergies nécessaires afin que le maximum soit fait pour davantage d’inclusion économique et sociale ».

Pour le compte de la poursuite de l’amélioration du cadre et des conditions de vie des communautés à la base, 1 350 groupements (125%) et 2 357 CDB ont vu leurs capacités renforcées ; ce qui a permis à 194 communautés de disposer chacune d’un plan d’actions (100%). Dans cette même dynamique, 90 nouveaux quartiers ont été renforcés (102,1%) et 36 fédérations de groupements (100%) ont été appuyés ; 467 GIE financés (100%). Parallèlement, 206 infrastructures sociocommunautaires et économiques ont été réalisées (71%) et 7 nouvelles PTFM ont été installées.

En ce qui concerne les filets sociaux, 97 518 (103,2%) écoliers ont bénéficié de 8 255 135 repas chauds. En outre, 59 179 ménages (97%) ont bénéficié des transferts monétaires au cours de l‘année 2020.