Santé

Togo/ Le ministère de la Santé déterminé à éliminer la rougeole et la rubéole par la vaccination

Publié le mardi 13 février 2018, par Leader

En marge à la campagne nationale intégrée de vaccination contre la rougeole et la rubéole, de supplémentation en vitamine A, et de déparasitage à l’Albendazole, qui se déroule du 12 au 18 février, le ministère de la santé et de la protection sociale avec l’appui technique et financier de l’Alliance Mondiale pour le vaccin (GAVI), le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF), les affaires mondiales du Canada et l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), a organisé ce vendredi 9 février à Lomé, une rencontre d’information qui a réuni ses partenaires, les acteurs de la santé et les professionnels des médias.
Cette rencontre a permis de mettre la lumière sur les moyens d’actions et les stratégies qui seront utilisés au cours de la campagne intégrée de vaccination à venir.

Au Togo, 2 099 équipes de vaccination en stratégie fixe, avancée et mobile seront déployées dans les régions et districts pour la mise en oeuvre de ces différentes interventions qui s’inscrivent dans le cadre de la mise en oeuvre du Plan Stratégique Mondial 2012-2020 d’élimination de la Rougeole et de la Rubéole, lequel plan prévoit de réduire le nombre de décès par la rougeole dans le monde d’au moins 95%.

La vaccination contre la rougeole et la rubéole va réduire la mortalité et la morbidité dues à la rougeole chez les enfants et éliminer les risques de malformations du foetus, de fausses couches, de mort du foetus dûs à la rubéole.

La supplémentations en vitamine A contribue à réduire la mortalité de 24% environ, des enfants de moins de 5 ans.

Et, le déparasitage à l’Albendazole élimine les vers intestinaux qui, provoquent l’anémie, freinent le développement de l’enfant et réduisent ses capacités d’apprentissage.

Ces interventions, gratuites concernent :
La vaccination contre la rougeole et la rubéole pour les enfants de 9 mois à 14 ans.
La supplementation en vitamine A pour ceux de 6 mois à 14 ans.
Et le deparasitage à l’Albendazole pour les enfants de 1 à 5 ans.

Les marchés, les écoles maternelles, les Églises, les mosquées, les chefferies, les places publiques, les formations sanitaires et autres, vont être mis à contribution pour assurer les interventions qui concernent 3 437 106 enfants, filles comme garçons âgés de 6 mois à 14 ans.

La vaccination anti-rougeoleuse de routine affiche un taux de couverture de plus de 80% depuis 2009 alors, la campagne intégrée de vaccination du 12 au 18 février 2018 se veut un taux de couverture nationale de 95%.

Pour le professeur Moustafa MIJIYAWA, Ministre de la santé et de la protection sociale :" En attendant l’introduction du vaccin contre la rougeole et la rubéole dans la vaccination de routine, que chacun mette du sien pour la réussite de la campagne du 12 au 18 février.
Je renouvelle la gratitude du gouvernement aux partenaires pour leur appui multiforme. "

"La réussite de cette campagne passe par une mobilisation sociale et soutenue afin que tous les enfants âgés de 6 mois à 14 ans révolus, soient vaccinés" : a indiqué le Docteur Lucile IMBOUA, Représentante de l’OMS au Togo.

La rougeole et la rubéole sont des maladies qui peuvent être éliminées par la vaccination.
Ce sont des maladies virales et hautement contagieuses.Elles restent l’une des causes de décès du jeune enfant. Elles se transmettent par voie respiratoire et par voie placentaire aussi pour la rubéole.

KPOWOADAN Yao