Environnement

Togo/ Le PDGM outille les chefs traditionnels

Publié le vendredi 13 novembre 2020, par Leader

Dans le cadre de la mise en oeuvre du Projet de Développement et de Gouvernance Minière (PDGM), un projet financé par la Banque Mondiale, un atelier de renforcement de capacités est organisé du 12 au 13 novembre 2020 à Adétikopé (Préfecture d’Agoè) à l’endroit des Chefs traditionnels sur le cadre de politique de réinstallation des populations (CPRP) et le mécanisme de gestion des plaintes (MGP) du secteur minier au Togo.
Pendant les deux (2) jours de travaux, ces Chefs traditionnels issus de la région maritime vont être outillés sur les dispositions qui sont prises par l’administration des mines et, par ricochet, le gouvernement afin de soulager les peines des populations en matière de déplacement de populations lorsqu’une société minière ouvre une carrière dans leur localité.
Dans cette droite ligne, ils sont formés aussi sur les mécanismes de gestion des plaintes, comment former et gérer une plainte lorsqu’une population est impactée par un projet.
"Les Chefs traditionnels sont les représentants des collectivités, ce qui fait d’eux les premiers répondants pour faire passer le message de l’administration des mines ou autres vers la population", a expliqué Sogle Marcel, Directeur Général des Mines et de la Géologie.