Droits de l’homme

Togo/ Les acteurs de protection de l’enfant ont reçu leur arrêté

Publié le vendredi 31 août 2018, par Leader

Ils sont au total vingt sept (27) acteurs de protection d’enfant, Membres du Cadre National de Concertation (MCNC), à recevoir leur arrêté au cours d’une cérémonie organisée ce mardi 28 août 2018 à Lomé, synonyme d’installation officielle dans leur rôle pour le bien-être des enfants, avec l’appui des partenaires techniques et financiers à savoir, le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF), le Plan International, BØRNEfonden et aussi Terre des hommes.

Crée en 2011, le cadre national de concertation des acteurs de protection de l’enfant est un mécanisme inclusif qui intervient dans les questions de promotion et de protection des droits de l’enfant et des interventions efficaces en vue d’une meilleure protection de l’enfant.
Il a pour objectifs de, renforcer la coordination des interventions de protection de l’enfant ; promouvoir et faire le suivi de l’application de la loi en matière de protection de l’enfant ; assurer la documentation des bonnes pratiques en matière de protection de l’enfant ; mettre en place un système opérationnel central de collecte de données sur la situation des enfants vulnérables ; développer la culture du travail en synergie entre les acteurs et aussi, capitaliser , documenter et diffuser les informations disponibles.

Ce mécanisme malgré qu’il était en germe en 2011, a été apprécié et encouragé par le Comité African d’Experts sur les droits et le bien-être de l’enfant en mars 2011 lors du passage du Togo lors de la présentation de son rapport initial sur la mise en œuvre de la Charte Africaine des droits et du Bien-être de l’Enfant, ainsi que par le comité des droits de l’enfant des Nations Unies en Janvier 2012 lors de la présentation des troisième (3è) et quatrième (4è) rapports sur la mise en œuvre de la convention relative aux droits de l’enfant.
Eu égard de l’importance que revêt ce cadre de concertation, sur orientation du gouvernement, le ministère de l’action sociale, de la promotion de la femme et de l’alphabétisation a pris deux (2) arrêtés notamment, l’un le 05 octobre 2016 portant création, attribution et fonctionnement et l’autre, le 12 juin 2018 portant nomination des membres du cadre national de concertation des acteurs de protection de l’enfant.

Ce cadre de concertation fait l’objet d’un maillage territorial avec des antennes au niveau régional et préfectoral.
" En travaillant en synergie, on prend en charge plus d’enfants en situation difficile et on mêne des actions concertées, ce qui permet d’éviter des doublons et ça favorise la coordination des interventions dans le domaine de l’enfant au niveau de toutes les contrées du pays". a expliqué Albertine AZAMBO-AQUITEME, Directrice Générale de la Protection de l’enfance.

Pour rappel, bien avant la formalisation dudit cadre par la prise des arrêtés, plusieurs activités ont été menées par les membres au nombre desquelles on peut citer, l’élaboration des outils de collecte de données sur les enfants ; la coordination de la collecte annuelle des données sur la situation des enfants ce qui donne à ce jour quatre (4) tableaux de bord sur la situation des enfants au Togo ( 2011, 2012, 2013, 2014) et un cinquième (5è) en-cours ; la prise en charge concertée et coordonnée des enfants en situation difficile surtout au niveau des préfectures et arrondissements et pour finir, l’élaboration et le suivi des recommandations issues des présentations des rapports aux comités de l’Union Africaine et des Nations Unies.

Cet engagement dont fait preuve les acteurs de ce cadre, vise à accompagner Gouvernement dans ses efforts de construction d’un environnement favorable à l’épanouissement de tous les togolais en général et des enfants en particulier.