Politique

Togo/ " Nous voulons une procédure jusqu’au-boutiste », dixit Abass Kaboua

Publié le mardi 8 décembre 2020, par Leader

Les responsables du parti politique Mouvement des Républicains Centristes (MRC) ont réagi le 4 décembre 2020 à propos de l’arrestation des membres de la Dynamique Monseigneur Kpodzro (DMK) notamment, Djossou Gérard et Brigitte-Kafui Adjamagbo Jonhson, tous deux inculpés pour tentative d’atteinte à la sécurité intérieur de l’Etat.

Si depuis cette arrestation, des voix s’élèvent pour la libération de ces membres de la DMK, au parti politique MRC, on voit les choses autrement. Ainsi, les responsables du MRC veulent faire confiance à la justice et voir cette procédure aller à son terme.

Pour Abass Kaboua, président du MRC, « Il n’y a pas du sérieux dans la plupart des communiqués. Nous n’allons pas nous mêler d’une affaire dont nous ne connaissons pas les tenants et les aboutissants. Au MRC, nous ne condamnons pas ces arrestations et nous ne les apprécions non plus ».

Pour le MRC, la sortie d’un procureur de la République à chaque occasion donnée s’appuie toujours sur des éléments à lui transmis par les auxiliaires et officiers de la police judiciaire.

Réaffirmant sa position de légaliste et respectueux des lois de la République, le MRC pense que le gouvernement a donné une raison valable pour interdire la marche de la DMK du 28 novembre 2020.

Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson et Gérard Djossou ont été arrêtés par le service des renseignements et d’investigation criminelle. Les enquêtes se poursuivent pour déterminer les circonstances dans lesquelles a été préparé le projet de déstabilisation dont on les accuse.