Développement personnel

"Vivre le Meilleur Maintenant" de Joel Osteen

Publié le vendredi 29 décembre 2017, par Leader

Hébreux 11 :1 « Or la foi est une ferme assurance des choses qu’on espère, une démonstration de celles qu’on ne voit pas ».
Encore une fin d’année avec son éternel chapelet de résolutions, quasiment jamais ou très peu mises en œuvre. Un énorme paradoxe du genre humain marqué par son incommensurable insatiabilité, sa posture plaintive et cette affligeante capacité à procrastiner, alors que sommeille en lui un inépuisable potentiel dont la divine Providence lui a fait généreusement et gratuitement don.
Le plein potentiel demeure un idéal « inatteignable » pour la plupart des gens, car ils ne se servent point des armes et talents, donnés par Dieu. La tendance à : tout remettre à demain, se sous-estimer, se contenter de peu….. se généralise au point où il est à se demander si c’est l’insatiable humanité ou une autre espèce ?
En effet, combien de gens se contentent de peu, dès qu’ils ont l’impression de pouvoir satisfaire les cinq besoins fondamentaux de l’Homme ? Combien, face aux difficultés, préfèrent l’apparent confort du peu alors qu’ils ont encore une énorme marge de manœuvre ? Combien se réjouissent d’un embryon de sécurité, qu’ils assimilent à un terminus, profondément inhibés par la paresse et le manque criard de foi en leur être ?
La plupart des gens rechigne à persévérer dans l’effort pour peu qu’ils aient l’impression d’avoir atteint un semblant d’objectif. Ils sont à l’image du staff de cette société d’apporteurs d’affaires que leur structure incite à faire ensemble des randonnées en montagne pour développer l’esprit d’équipe. Après quelques heures de randonnée pédestre, ils font une pause à mi-chemin dans un restaurant pour reprendre des forces. Par suite, plus de la moitié des randonneurs ne poursuit plus, se contentant du confort du restaurant au lieu de faire l’autre moitié, qui les mènera au sommet. Cet état de chose n’est pas dû à la difficulté du parcours ou à l’incapacité des randonneurs mais au contentement de la situation. Ils perdent leur motivation à exceller et explorer de nouveaux horizons. Il en est de même, de cet excellent élève, qui laisse les cours après son BEPC, parce qu’il a trouvé un emploi de cinquante mille francs, lui qui a toujours espéré avoir trente mille francs par mois pour s’en sortir. Il pense que c’est assez et bride son potentiel, se faisant au passage, un mal atroce et privant l’humanité d’une précieuse ressource, car chaque être a un rôle déterminant dans la nature. Un mécanicien gagnait vingt-cinq mille francs CFA par mois et était content de son sort, mais il y avait un cadre qu’il l’a remarqué et lui a demandé de venir travailler pour lui s’il est ambitieux ; il a décliné cette offre, prétextant la plénitude de son bonheur du moment. Une fois de retour chez lui, il en a parlé à sa petite amie, qui lui a demandé de retourner voir le cadre et de l’écouter de bout en bout et de lui revenir. Ce que fit l’artisan après deux semaines d’hésitation. Grande fut sa surprise de se voir proposer un salaire de deux cent cinquante mille francs, qui peut être revu à la hausse après six mois car son savoir-faire rapportera des millions. Il accepta et à partir de ce jour, changea sa vision du monde. Il a commencé par renforcer sa foi, poursuivre l’excellence que Dieu a placée en lui, refusé de se contenter de peu et se convaincre de ce que son potentiel est Illimité. Il a compris qu’il ne faut Jamais s’arrêter à mi-chemin ; il faut continuer la poursuite du mieux-être avec une solide foi.
Croire fermement en soi, est le début pour atteindre le Plus et surtout le Meilleur du Mieux.
Pour vivre pleinement son potentiel dans son entièreté, il faut absolument élargir sa vision, c’est-à-dire regarder le monde avec les yeux de la foi, en imaginant que l’on s’élève à un niveau supérieur en voyant la vie s’améliorer. Concevoir le meilleur, la possibilité d’existence de toutes choses et se reprogrammer mentalement. Tout désir doit être au préalable, visualisé intérieurement, intégré à son être et à son quotidien puis devenir le socle du subconscient. Toutes pensées négatives ou attitudes restrictives doivent être bannies sans ménagement car elles sont des freins à l’éclosion du plein potentiel. La conception dans le cœur et la pensée est un préalable à la réception dans la vie.
Il faut changer et élargir indéfiniment sa vision du monde. Si vous développez une image de victoire, de succès, de santé, d’abondance, de joie, de paix et de bonheur, rien sur terre ne sera en mesure de retenir ces choses loin de vous. Il urge de quitter la routine, qui nous donne l’impression d’avoir atteint nos limites.
Dieu désire que nous croissions constamment pour atteindre de nouveaux sommets. Il veut que vous croissiez dans sa sagesse et il veut vous aider à prendre de meilleures décisions. Dieu veut que vos finances augmentent en vous donnant des promotions, des idées nouvelles et un esprit créatif.
L’Écriture dit que Dieu veut déverser « l’infinie richesse de sa grâce ». Dieu veut que cela soit le meilleur moment de votre vie. Mais pour recevoir cette grâce, vous devez élargir votre vision. Vous ne pouvez pas tourner en rond avec des pensées négatives, défaitistes et limitées. « Bon, je suis allé aussi loin que mon éducation me le permet. » Ou « J’ai eu cette maladie pendant des années. Je pense que c’est mon lot pour la vie. » Pour faire l’expérience de cette grâce incommensurable, vous devez vous débarrasser de cette étroitesse d’esprit et commencer à vous attendre aux bénédictions de Dieu, commencer à anticiper une promotion et une croissance surnaturelle. Vous devez le concevoir dans votre cœur et votre pensée avant de pouvoir le recevoir. En d’autres mots, vous devez faire de la place pour une croissance dans vos propres pensées, et c’est alors que Dieu vous donnera ces choses. Jusqu’à ce que vous appreniez à élargir votre vision, en regardant l’avenir au travers des yeux de la foi, votre propre compréhension erronée empêchera les bonnes choses d’entrer dans votre vie. Dieu ne déversera pas d’idées nouvelles, créatives pas plus que des bénédictions, dans de vieilles façons d’agir.
Au réveil, le reflexe doit être : « Je vais faire quelque chose de grand. Je vais exceller dans mon métier. Je vais servir les autres avec enthousiasme. Je vais briser le moule et m’élever vers de nouveaux sommets. » Constamment dire aux enfants : « Vous irez beaucoup plus loin que vos parents. Vous avez tellement de potentiel. Vous allez accomplir de grandes choses ! »
Dépasser les barrières du passé et commencer à attendre les grandes choses que Dieu veut faire dans votre vie, peut devenir le moment où Dieu déverse l’incommensurable et infinie richesse de sa grâce.
Avec Dieu, la victoire est assurée. Il peut ouvrir un chemin là où il ne semble pas y en avoir. Il peut ouvrir des portes que personne ne peut fermer. Il peut vous diriger pour être à la bonne place au bon moment. Il peut transformer votre vie de façon surnaturelle. Jésus a dit : « Si tu peux !… Tout est possible à celui qui croit ».
Débarrassez-vous de cette étroitesse d’esprit et commencez à penser comme Dieu pense. Pensez grand. Pensez croissance. Pensez abondance. Pensez « plus que suffisant ».

Prière du jour
Père, je suis impatient de commencer ce nouveau voyage de la Foi en Toi. Aide moi à développer une nouvelle et vivifiante vision de ma vie, à croire davantage en toi pour les meilleurs jours à venir et savoir que tu vas continuellement élargir mes horizons comme j’ai foi, que tu feras toujours plus dans et à travers ma vie.

Faites cette prière de préférence avec un chapelet à la main. Imaginez l’univers fait de lumière, et pensez qu’à chaque répétition de la prière, cette lumière se déverse sur vous de plus en plus vous baignant de foi et de visions nouvelles pour la vie.

Par Aristide NOUNAGNON,
avec la collaboration technique de Adé BADA