Agriculture

YOLIM, un programme de prêt à taux zéro pour les agriculteurs

Publié le mercredi 29 juillet 2020, par Leader

Le gouvernement s’investit pour que les différents secteurs de l’économie togolaise puissent renaître de leurs cendres suite au choc de la crise sanitaire liée à la pandémie de la Covid-19. Pour cela, une kyrielle de programmes est mise en place au niveau de chaque secteur.
En ce qui concerne le secteur agricole qui emploie environ 60% de la population active, le Chef de l’Etat se donne les moyens pour le transformer en se focalisant sur l’agriculture, un des piliers du Plan National de Développement (PND) 2018-2022.
Ainsi, dans le but de soutenir la population agricole pour lui permettre d’améliorer ses productions et par ricochet la garantie de ses revenus par un système agricole performant en ces temps difficiles de la Covid-19, le gouvernement a procédé ce mardi 28 juillet à Lomé au lancement du programme YOLIM.
Signifiant saison des pluies et des semences en langue locale, "YOLIM" est un programme de crédit agricole à taux zéro par lequel l’Etat, en partenariat avec les banques, octroie un prêt aux petits exploitants agricoles pour l’achat d’intrants (semences, engrais, pesticides, inoculum) et la location d’équipements agricoles.

Pour participer audit programme, l’agriculteur doit produire des cultures à haute valeur ajoutée et vivrières, être enregistré par un agrégateur agréé et validé ; avoir une carte d’electeur ainsi qu’un numéro de téléphone mobile.
L’agrégateur n’est autre que l’entreprise agricole qui achète habituellement la production de l’agriculteur. Il est garant du prêt de ce dernier et chargé de rembourser le crédit YOLIM pour le compte de l’agriculteur au moment des récoltes.

Pour Noël Koutera Bataka, ministre de l’agriculture, "ce programme appelé à durer dans le temps est mis en place pour faciliter l’accès au crédit aux producteurs agricoles".

YOLIM se présente sous la forme d’un bon d’achat électronique d’une valeur de 96 000 Fcfa qui va être versée directement sur le porte-monnaie mobile de l’agriculteur et ce dernier via le code USSD *820#, peut acheter dans un magasin partenaire des engrais, des semences et pesticides.

La cerise sur le gâteau est que, grâce à un partenariat entre l’Etat et la société VAYA TROTRO, les bénéficiaires du programme YOLIM peuvent louer des tracteurs à la journée ou à l’heure avec leur crédit YOLIM sur un modèle de "pay-as-you-go" via le code USSD *824#. Pour faciliter l’accès des producteurs aux travaux agricoles motorisés, une plate-forme de prestation de service est mise en place composée de 122 tracteurs répartis sur l’ensemble du territoire et équipés de GPS. Aussi, 69 agents de terrain sont formés pour le suivi et accompagnement.

"Ce programme est un engagement fort du gouvernement et une innovation technologique conséquente", a laissé entendre Cina Lawson, ministre des postes, de l’économie numérique et des innovations technologiques.

Si l’objectif est de toucher 256 000 ménages agricoles, 57 483 agriculteurs sont déjà inscrits au programme YOLIM, l’équivalent d’un montant d’environ 5,5 milliards de Fcfa immédiatement disponibles. Il y a aussi 17 agrégateurs agréés validés et 209 magasins partenaires du programme sur le territoire national.